• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Top 14 : Montpellier menaçant mais battu à Brive 15 à 10

Brive (Corrèze) - Albert Vulivuli du MHR (à gauche) en lutte contre les Brivistes - 25 avril 2015. / © AFP PHOTO / DIARMID COURREGES
Brive (Corrèze) - Albert Vulivuli du MHR (à gauche) en lutte contre les Brivistes - 25 avril 2015. / © AFP PHOTO / DIARMID COURREGES

Brive s'est maintenu à distance de la zone rouge, en venant à bout de Montpellier, 15 à 10, samedi au stade Amédée-Domenech pour la 23e journée de Top 14, au terme d'un match crispé qui refroidit les espoirs de phase finale pour les Héraultais.

Par Fabrice Dubault


Comme souvent cette saison, c'est la botte de Gaëtan Germain, auteur de tous les points corréziens, qui a gardé le CAB sur les rails du maintien, désormais 10e.

Crispée, par moments, lente, voire carrément terne, la première période ne parvint jamais vraiment à décoller, alors que les deux formations hésitaient à se livrer, et que la domination des Brivistes se perdait dans les fautes de main et l'hermétique défense héraultaise.
Des pénalités de Germain (16e) puis Lucas (38e) parvenaient, de la plus petite des manières, à concrétiser des temps forts successifs de chaque équipe (3-3 à la pause), sur fond de faux rythme et de jeu haché.

Les Montpelliérains, par moment étrangement spectateurs, regretteront sans doute de n'avoir pas su profiter, au retour des vestiaires, de l'infériorité numérique briviste après le carton à Hauman pour fautes répétées (39).
Au contraire, les Corréziens, plus enlevés, faisaient enfler le score par une pénalité de Germain (6-3, 44e), et croyaient même à l'essai par  Masilevu, plaqué juste avant l'en-but (46). Mais seul le buteur corrézien creusait l'écart (9-3, 55e, 12-3, 66e puis 15-3, 71e), tandis qu'un carton jaune à Donnelly pour faute au sol (61e) compliquait encore la tâche des Héraultais.
Trop tardivement, Montpellier sortait alors de sa torpeur, et mettait Brive sous pression. Après un essai héraultais refusé à la vidéo (74e), l'ailier Artru bien décalé aplatissait en coin, un essai transformé par Lucas (15-10, 78e). Assez pour permettre au MHR de ramener le bonus défensif, mais sans doute trop juste pour entretenir de sérieux espoirs de phase finale.

Réaction de Jake White (manager de Montpellier) :
"Je ne suis pas en colère, mais plutôt déçu, et il faut en tirer des leçons. Tellement de passes et tellement de courses, pour finir à 15-10... Certains ont dit que c'était un match ennuyeux, mais je ne pense pas qu'il l'ait été. Il y a eu notre essai en fin de match. Mais cinq pénalités contre nous, c'est difficile. Nous n'avons jamais eu l'opportunité de répondre à ça dans la partie. Je ne veux pointer la faute sur personne, le seul message à faire passer aux joueurs est de continuer à travailler.
On ne peut qu'être déçu, quand on joue le Top 6, de faire ce résultat. Nous avons besoin de travailler. Le Top 14 est une compétition très difficile, avec de bonnes équipes, on ne peut pas présager de la fin de saison.".

Classement :
1. Toulon 66
2. Clermont 62
3. Stade Toulousain 61
4. Stade Français 61
5. Racing-Métro 58
6. Oyonnax 57
7. Montpellier 51
8. Bordeaux-Bègles 51
9. La Rochelle 50
10. Brive 48

A lire aussi

Sur le même sujet

Le CHU de Montpellier rappelle les consignes de prudence

Les + Lus