Cet article date de plus de 5 ans

Le virus Zika transmis par le moustique tigre peut-il arriver en Languedoc-Roussillon ?

Aucune trace du virus Zika aujourd'hui dans notre région. Le plan de surveillance national observé par l'EID à Montpellier a intégré depuis un an en plus de la détection de cas autochtones de dengue et du chikunkunya, le virus Zika.
un moustique tigre à l'EID de Montpellier
un moustique tigre à l'EID de Montpellier © maxppp

Tout comme la dengue et le chikungunya, deux autres infections tropicales, Zika se transmet par piqûres de moustiques du genre Aedes aegypti et de moustiques tigres (Aedes albopictus). Les insectes piquent une personne malade, se chargent en virus et infectent ensuite les personnes saines.

Transmis par les moustiques, le virus Zika qui touche depuis 2015 le continent américain, constitue une nouvelle menace pour la santé humaine, en particulier pour les femmes enceintes, même si son infection passe souvent inaperçue.
Alors que ce virus est désormais présent dans plus d'une quinzaine de pays en Amérique latine, la crainte principale est qu'il n'entraîne des malformations sur les foetus ou des complications neurologiques chez les personnes infectées.
Opération de démoustication nocturne illustration
Opération de démoustication nocturne illustration © maxppp

Et chez nous ?

Nous avons posé la question à Grégory Lambert entomologiste à l'EID de Montpellier.

On pourrait connaître des cas importés par des personnes qui voyagent et arrivent des Antilles, mais pour l'instant aucun n'a été détecté ici. En ce qui concerne les cas autochtones, Zika fait partie du même plan de surveillance que celui existant pour la dengue et le chikungunya."

Aucun cas Zika

L'an dernier, 6 cas autochtones de dengue ont été détectés à Nîmes précise Grégory Lambert, aucun de chikungunya. Il reprend ainsi les chiffres consultables sur le site de l'INVS, l'Institut de veille sanitaire.
En 2014, 13 cas autochtones de chikungunya avaient été recensés dans la région de Montpellier.

L'hiver doux favorise-t-il la prolifération des moustiques tigre ?

Et le moustique tigre, quand reviendra-t-il ?
Pour l'instant les femelles hibernent, "leurs oeufs sont en diapause " selon Grégory Lambert.

C'est en avril quand les jours rallongent que l'on retrouvera des larves prêtes à éclore et c'est là durant 3 semaines qu'il faudra faire disparaître des jardins toutes les eaux stagnantes pour empêcher la prolifération du moustique tigre."


Selon l'EID, les températures douces de cet hiver, n'influent pas sur la prolifération des larves. Seuls la longueur des jours a une influence et donne le top départ des éclosions de larves.
Ce qui nous laisse un répit de deux mois avant de passer à l'attaque.
Qui est Zika?
Ce virus a été repéré pour la première fois en Ouganda en 1947 chez un singe.
Il tire son nom d'une forêt située au sud de Kampala, capitale du pays.

Zika appartient à la même famille Flaviviridae que les virus de la dengue et de la fièvre jaune. Le premier cas humain de fièvre Zika
a été rapporté en 1968, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).
Tout comme la dengue et le chikungunya, deux autres infections tropicales, Zika se transmet par piqûres de moustiques du genre Aedes aegypti et de moustiques tigres (Aedes albopictus). Les insectes piquent une personne malade, se chargent en virus et infectent ensuite les personnes saines.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moustique tigre santé société région occitanie politique environnement écologie