Baillargues : un string comme carte de vœux, pour dénoncer la politique de l’Etat

En cette fin d’année, le maire de Baillargues près de Montpellier dénonce de façon insolite la baisse des dotations de l’Etat.

Le maire Jean-Luc Meissonnier a habitué Baillargues aux cartes de vœux insolites.
Le maire Jean-Luc Meissonnier a habitué Baillargues aux cartes de vœux insolites. © FR3 Occitanie
Cette année encore, pour sa carte de vœux, le maire de Baillargues a choisi l’originalité. Les habitants de la commune recevront dans leur boîte aux lettres… un string.
Mais pas n’importe quel string : un string aux couleurs de la République.

Car Jean-Luc Meissonnier, maire divers droite, entend faire passer un message avec cette carte pour le moins décalée. C’est pour lui une façon de dénoncer le gel des dotations de l’Etat aux collectivités locales, ou encore la baisse drastique de la taxe d’habitation.

"Comment l’Etat déshabille la province", peut-on ainsi lire sur la carte. L’intérieur de celle-ci montre entre autres un maire, avec son écharpe tricolore pour seul habit, les bras ouverts dans un geste de désarroi.

Dans sa carte, le maire de Baillargues prévient : le prochain Congrès des maires à Paris pourrait bien se transformer en un rassemblement de sans culottes.

Le reportage d'Anthony Halpern et Michael Hahn :
durée de la vidéo: 01 min 31
Baillargues : un string comme carte de vœux, pour dénoncer la politique de l’Etat ©France 3 Occitanie


Une tradition depuis dix ans


Au total, 500 cartes seront remises aux habitants. La distribution a commencé la semaine dernière.

Ce n’est pas la première fois que Jean-Luc Meissonnier fait ce genre de coup de com’. Les années précédentes, les cartes de vœux ont été accompagnées de fromages, ou encore de préservatifs.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société politique insolite sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter