Coronavirus : le FISE de Montpellier reporté mais pas annulé, une bonne nouvelle

Alexandre Jumelin lors du FISE Montpellier, en mai 2018. / © Lucas Barioulet / AFP
Alexandre Jumelin lors du FISE Montpellier, en mai 2018. / © Lucas Barioulet / AFP

L'organisation du Festival international des sports extrêmes a annoncé vendredi 27 mars le report du FISE Montpellier, prévu au mois de mai, à cause du coronavirus. Le champion de BMX Alex Jumelin, l'un des grands noms du festival, est soulagé de savoir que l'événement aura bien lieu cette année.

Par Richard Duclos

Un par un, les événements sportifs prévus dans les prochains mois tombent à l'eau à cause de la pandémie due au coronavirus. Pour ne citer qu'eux, l'Euro 2020 et les Jeux Olympiques de Tokyo eux-mêmes ont été reportés, la nouvelle date pour les JO n'ayant pas encore été décidée.

A Montpellier, c'est le FISE, prévu du 20 au 24 mai, qui fait à son tour les frais du Covid-19. L'organisation du Festival international des sports extrêmes l'a annoncé vendredi 27 mars : cette année, les berges du Lez n'accueilleront pas l'événement pour le week-end de l'Ascension.

"C’est une décision sans précédent, et probablement l’une des plus difficiles que nous ayons eues à prendre depuis la création du festival en 1997", explique Hervé André-Benoît, fondateur du Fise et CEO de Hurricane, la société en charge de son organisation.
 

En France, et partout sur la planète, nous devons assumer nos responsabilités en tant que citoyens, en tant que professionnels de l’événementiel, mais aussi en tant que passionnés de sports d’action, dans ce combat pour la santé de tous.


Le Fise Montpellier, qui a encore réuni en 2019 environ 600.000 personnes, est donc reporté au mois d'août. Les nouvelles dates seront connues "dans les prochaines semaines".
 
 

Frustrant mais logique


Pour Alexandre Jumelin, ou "Alex" Jumelin, quadruple champion du monde de BMX flat et fidèle parmi les fidèles du FISE, le report de l'événement plutôt qu'une annulation pure et simple est "plutôt une bonne nouvelle". "Tout le monde croisait les doigts pour qu'il ne soit pas annulé", raconte celui qui a participé à toutes les éditions.

"Tous les sportifs sont dans une situation frustrante, confie-t-il. On passe d'une situation où on voyage dans le monde entier pour des compétitions, à une situation où tout est annulé." Pour autant la décision du report est compréhensible et même logique selon lui : "Il y a des riders de tous les pays qui viennent, et c'est un festival qui se prépare à l'avance. Impossible de le faire dans deux mois vu les conditions actuelles. D'autant que la préparation physique pendant le Covid-19 n'est pas la même que d'habitude."
 


En 2017, Alex Jumelin a ouvert à Baillargues une école 100% consacrée au BMX flat, discipline consistant à faire des figures au sol sur un vélo adapté. L'académie, qui compte une cinquantaine d'élèves de tout âge et tout niveau, est aujourd’hui fermée, confinement oblige. "Dès qu'on va pouvoir rouler, on fera un maximum de stages et de rendez-vous, pour se remettre dedans", anticipe l'Héraultais.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus