Mondiaux de tennis de table : "Voir Alexis Lebrun avoir une balle de match contre le numéro 1 mondial, c'est vraiment fort"

Une trentaine de personnes s'est réunie ce dimanche 25 février à Montpellier pour visionner la finale des Mondiaux de tennis de table. Les frères Alexis et Félix Lebrun y participaient avec l'équipe de France face à la Chine. Tous deux ont été formés au Montpellier tennis de table. S'ils ne sont pas parvenus à vaincre l'équipe chinoise, le soutien est resté présent du côté de leur proche.

Ils repartent avec la médaille d'argent. L'équipe de France de Tennis de table disputait ce dimanche 25 février la finale des Mondiaux à Busan, en Corée du Sud, face à la Chine. Les deux frères Alexis et Félix Lebrun y participaient avec les Bleus.

Les Français se sont inclinés 3 à 0 à l'issue de la rencontre face à une équipe chinoise favorite. Au gymnase Alain Achille, à Montpellier, une trentaine de personnes s'étaient réunies ce dimanche pour encourager les Français. Alexis et Félix Lebrun ont en effet été formés au Montpellier tennis de table. 

La sœur des deux frères présente pour les soutenir

Dans la salle, des membres du club, mais aussi la sœur des deux frères, Margaux Lebrun. "C'est dingue, je suis vraiment heureuse pour eux. C'est un événement incroyable. J'espère qu'ils vont aimer ce moment-là", réagit avant la finale celle qui est également chargée de projet événementiel au sein du Montpellier tennis de table.

Un visionnage en groupe qui s'est organisé au dernier moment. "Hier, on  a demandé aux adhérents du club s'ils souhaitaient que l'on diffuse. Toutes les réponses étaient positives, donc on est allés acheter un vidéoprojecteur", raconte Margaux Lebrun.

Et pendant la rencontre, si la victoire de la Chine se rapproche, on veut rester positif : "Il faut un petit exploit maintenant avec Alexis, puis Simon [Gauzy] dernière. On espère que ça va passer. On ne perd pas espoir", décrit Aurélien Velay, l'un des membres du club, après le match de Félix Lebrun face à Wang Chuqin, le n°2 mondial. 

"On les connaît depuis qu'ils sont petits, on les a vus avancer, c'est juste génial", décrit également Laurent Cova; un autre membre. Ça fait du bien pour le ping français et mondial". 

"Je suis content d'avoir vécu ça au sein du club qui les a formés"

"Je ne suis pas trop déçu par le résultat, parce que l'on savait que la muraille de Chine était très haute et encore très solide. Je savais que l'on aurait beaucoup de difficultés, mais je suis content d'avoir vécu au sein du club qui les a formés, réagit Dominique Bilbao, ancien président du club pendant 10 ans. On a perdu 3-0, mais on reviendra plus fort. Je les ai vus naître, parce que j'étais président du club à l'époque. Voir Alexis Lebrun avoir une balle de match contre le numéro 1 mondial, c'est vraiment fort" "