Foire de Montpellier: 8 manquements au délai de rétractation

La Préfecture de l'Hérault a réalisé des contrôles sur la problématique de l’affichage de l’absence du délai de rétractation lors de la foire de Montpellier. Il en ressort que 8 manquements ont été constatés. En début de foire, UFC Que choisir en avaient comptabilisés beaucoup plus. 

Par Olivier Le Creurer

Résultat édifiant pour UFC Que choisir


UFC Que choisir avait vu rouge en début de foire de Montpellier. L'association de consommateurs avait souhaité vérifier la bonne application de la loi quant au droit de rétractation spécifique dans les foires et salons. A Montpellier, le résultat était édifiant: 70 % des 92 stands visités n'avaient aucun panneau. La loi sur la consommation du 17 mars 2014 impose pourtant la mention: "Le consommateur ne bénéficie pas d’un droit de rétractation pour tout achat effectué dans cette foire (ou sur ce stand)" (avec une police égale ou supérieure à 90). 

8 cas pour la Préfecture


Quelques jours plus tard, la Direction Départementale de Protection des Populations (DDPP) de l’Hérault à qui incombe la vérification du respect de la réglementation, a mené son enquête. Il n'y avait donc plus que 8 récalcitrants. "Ces commerçants négligents encourent donc une amende administrative dont le montant ne peut excéder 3000€ pour une personne physique et 15 000€ pour une société en qualité de personne morale", explique la Préfecture.

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus