Hérault : comment les lycéens se préparent à quelques jours du bac 2019 ?

Quelques insouciants et beaucoup d'angoissés, côté enfants et côté parents. A 2 jours du début des épreuves du baccalauréat, la tension monte dans les familles. Voici quelques conseils et les chiffres 2019 dans l'académie de Montpellier.
Alice Lecomte révise avec une préceptrice son baccalauréat. 13/06/2019
Alice Lecomte révise avec une préceptrice son baccalauréat. 13/06/2019 © S.Taponier/FTV

Dans l'académie de Montpellier, 29 244 candidats sont inscrits pour le baccalauréat 2019. 
Blank template
Infogram

Le plus jeune candidat a 14 ans et passe les épreuves du baccalauréat de la série S, le plus âgé a 64 ans et a choisi lui de passer un bac de série L.
 
Dans quel département y a-t-il le plus de candidats ?
Infogram


Par ailleurs, 21.180 élèves de première générale et technologique sont inscrits aux épreuves anticipées, l'ancien "bac français".
 

Le boom du soutien scolaire privé pour les révisions


Certains lycéens, comme Alice Lecomte, en terminale scientifique, bénéficie de l'aide de professeurs particuliers, pour revoir leurs cours.

En fin d'année, les derniers cours sont vus rapidement. On n'a pas forcément le temps de tout bien saisir.


Violaine Molière l'aide par exemple en physique-chimie, pour mettre toutes les chances de son coté.
                                                  

Dans le cas d'Alice, qui connaît bien ses cours, je lui donne surtout des conseils de méthodologie. Si on bloque sur une question, on passe au reste.


En période de révisions, les entreprises de soutien scolaire privées tournent à plein régime.

Cédric Trossier, gérant d'un organisme de soutien scolaire, reçoit deux fois plus d'appels que d'habitude. Il gère 40 professeurs dans 5 agences. Soit un total de 1.200 heures de soutien scolaire chaque semaine.

Un nombre qui illustre bien le stress (des parents souvent) quand leurs enfants passent le bac.
 

Le soutien scolaire, ça sert à faire les erreurs, les comprendre et les corriger pour ne pas les faire le jour de leur épreuve.


Le stress, l'ennemi à apprivoiser


Lutter contre le stress, c'est aussi la grande affaire de ces derniers jours avant le bac.

Dans ce reportage, Alice Wintergerst explique sa solution : la sophrologie. La lycéenne prend rendez-vous régulièrement avec une sophrologue pour garder le contrôle sur ses émotions.
 

Ca permet d'avoir une bonne position et de pouvoir réfléchir, de donner toute sa place à la réflexion.

 
Le stress est inévitable en période d'examens, alors les professionnels conseillent de l'utiliser comme un moteur pour se motiver.
Et quand il monte trop et gêne la concentration, mieux vaut s'arrêter, prendre 30 minutes (pas plus) pour faire autre chose, parler à un ami, courir etc. Et revenir à ses révisions ensuite....

Pour Valérie, maman de Louis, souvent bloqué par des montées d'angoisse, le mieux à faire pour l'aider, c'est de le rassurer et lui parler d'autres choses.
 

Je lui répète qu'il a bien travaillé toute l'année, qu'il va réussir. Et je l'encourage à faire des pauses. Pas question par exemple qu'il révise encore dimanche après-midi.


L'autre élément important pour être en forme le jour J, c'est de bien dormir : arrêter de travailler ou d'utiliser un écran au moins une demi-heure avant de s'endormir et de ne pas regarder l'heure quand on se réveille au milieu de la nuit. 

Pour ceux qui voudrait encore réviser un peu avant le début des épreuves, France TV Education a mis au point des modules très complets.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société bac jeunesse famille université