Hérault : des affluents de l’Orb et du Vidourle placés en vigilance sécheresse, des restrictions d’eau mises en place

Des affluents de l’Orb et du Virdoule ont été placés en vigilance sécheresse ce vendredi. En cause, un début de mois juin sec et chaud. Il est désormais interdit de remplir les piscines privées, laver les véhicules et faire fonctionner les bornes et fontaines en circuit ouvert.

Ce placement en vigilance est dû à des indicateurs défavorables comme le déficit de pluie et l'état avancé de sécheresse des sols. - Illustration
Ce placement en vigilance est dû à des indicateurs défavorables comme le déficit de pluie et l'état avancé de sécheresse des sols. - Illustration © Maxppp / Clementz Michel

Le préfet de l’Hérault vient de placer les affluents de l’Orb et les affluents du Virdoule, côté Hérault en état de vigilance sécheresse : « Le début du mois de juin a vu s’installer des conditions climatiques très chaudes et sèches, mettant fin à un mois de mai frais mais qui restait insuffisamment pluvieux. Ce printemps plutôt sec renforce donc le déficit hydrologique du département sur la période septembre à juin », précise la Préfecture de l’Hérault.

Pour faire face des mesures de restrictions en eau ont été mises en place sur la partie héraultaise du Vidourle et les affluents de l’Orb (la Mare, le Jaur et le Vernazobres). Ces restrictions concernent principalement les communes de Bédarieux, Saint-Pons-de-Thomières, Béziers. La carte de toutes les communes concernées par ces restrictions est disponible sur le site de la Préfecture de l'Hérault. 

Interdiction de remplir les piscines et d'arroser les jardins 

Il est formellement interdit 24h/24h de remplir les piscines privées, laver les véhicules et faire fonctionner les bornes et fontaines en circuit ouvert. Et de 8h à 20h, il est interdit d’arroser les terrains de sports, de golfs, les jardins, les pelouses, et espaces verts publics et privés, des jardins potagers.

Le reste du département reste en vigilance normale et donc aucune restriction n'est à appliquer pour l'instant.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo environnement écologie