• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : deux mois après l'incendie entre Combaillaux et Grabels, les travaux se font attendre

Le 6 septembre dernier, un incendie entre Combaillaux et Grabels, dans l'Hérault, avait détruit 80 hectares de garrigue et de pinède endommageant deux maisons individuelles, une façade d'immeuble HLM et un appartement. Deux mois plus tard, les travaux n'ont pas commencé.

Par Cyrielle Cabot

Le 6 septembre dernier, quelques 80 hectares de garrigue et de pinède ont brûlé entre les communes de Grabels et Combaillaux dans l'Hérault, à quelques kilomètres au nord de Montpellier. Aucune victime n'est à déplorer mais les dégâts sont très importants. Une trentaine d'habitations avaient dû être évacuées et plusieurs avaient été endommagées.

Deux mois après, jour pour jour lundi 6 novembre 2017, les travaux n'ont toujours pas commencé. Dans un des immeubles touchés par le sinistre, les résidents doivent encore subir les odeurs de fumée pour accéder aux parties collectives. Dans trois appartements, les dégâts sont même encore visibles.

"Je n'ai qu'une pièce et elle est impraticable. Cela me rend malade", témoigne un résident. "Je bosse de nuit et les volets de mon appartement ont fondu. Si je n'avais pas de rideaux, je ne pourrais même pas dormir depuis deux mois", explique un autre.

Fin des travaux prévue dans deux mois


La commune a récemment créé un compte public pour venir en aide aux personnes sinistrées. Cette cagnotte en ligne a permis de récolter 2700 euros. Pourtant, la Société Française des Habitations Economique, gestionnaire de l'immeuble, qui n'a pas répondu à nos demandes, aurait annoncé la fin de travaux d'ici deux mois.

Hérault : deux mois après l'incendie entre Combaillaux et Grabels, un sinistre toujours visible
Le 6 septembre dernier, un incendie entre Combaillaux et Grabels, dans l'Hérault, avait détruit 80 hectares de garrigue et de pinède endommageant deux maisons individuelles, une façade d'immeuble HLM et un appartement. Deux mois plus tard, les travaux se font attendre.



A lire aussi

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus