Voyant la fin de l'année civile arriver, les associations lancent des appels aux dons pour boucler leur budget annuel. C'est le cas de l'association de sauvetage en mer, SOS MEDITERRANEE qui se trouve "impactée par les conséquences de la guerre en Ukraine".

L'association SOS MEDITERRANEE lance un grand appel à l'aide pour boucler son budget pour l'année 2022 : aujourd'hui, il lui manque un million d'euros. 

Concrètement pour une mission, le coût de l'équipement d'un sauveteur s'élève à 700 euros et celui de la nourriture d'un naufragé pour une journée revient à 10 euros. Pour un mois, l'association prévoit un montant de 5 000 euros dédié aux médicaments et aux soins et blessures à prendre en charge. 

Mais ce ne sont pas tant ces frais qui ont fait exploser le budget de l'association cette année. C'est surtout le coût du fuel qui a engendré une augmentation de 700 000 euros dans les dépenses de l'association. Alors que l'année dernière, une journée en mer revenait à 14 000 euros pour l'Ocean Viking, aujourd'hui, la note est passée à 22 000 euros.

Selon l'association, la guerre en Ukraine captent la plupart des dons. Cette situation n'était pas prévisible et c'est notamment ce qui rendrait la chose plus compliquée.

En 2021, 89% de dons provenaient de privés, à savoir des donateurs individuels ou des entreprises, 11% de subventions de collectivités territoriales, c'est-à-dire des petites communes et des grandes régions.

Sur son compte Twitter, l'association explique les raisons de cette nécessité de levée de fonds et "en appelle à la générosité du grand mécénat".

Si l'association n'arrive pas à équilibrer son budget d'ici la fin de l'année, ce manque de fonds entraînera un déficit qualifié de "non souhaitable" par les bénévoles, qui serait alors reporté à l'année suivante.  

Dans tous les cas, l'association se dit "déterminée" à continuer ses actions quoi qu'il arrive mais elle reste confiante et compte sur le soutien de ses donateurs.