Montpellier : Ancien de la French connection, en fuite depuis 12 ans, il se constitue prisonnier

Publié le Mis à jour le
Écrit par OLC avec l'AFP

Il était en fuite depuis 2006, Jean Guy, 80 ans, ancien de la French connection, s'est rendu ce matin à la police judiciaire, à Montpellier. Il a été transféré à Marseille pour être présenté au parquet.

Un octogénaire, ténor de la French Connection, un ancien réseau de trafic de drogue international depuis Marseille, s'est rendu jeudi après une cavale de 12 ans, a-t-on appris de source proche du dossier, confirmant une information de Midi Libre


Figure clé de la French connection


Considéré comme l'une figure-clef de la French Connection, une organisation criminelle qui a inspiré plusieurs films et qui faisait transiter de la drogue entre Marseille et les Etats-Unis dans les années 1970 et 1980, le Gardois a été condamné à de multiples reprises pour des trafics de drogue d'envergure internationale. 

En 1987, il est notamment condamné à 14 ans de prison en Suisse après la découverte d'un laboratoire de fabrication d'héroïne, dans un chalet du village des Paccots, près de Fribourg. La police saisit le premier laboratoire clandestin de fabrication d'héroïne jamais découvert en Suisse. Le juge André Piller s'en souvient encore, vingt ans après: "Jean Guy est resté un grand point d'interrogation. On n'a rien pu en sortir, il était très professionnel." 

Jean Guy est resté un grand point d'interrogation. On n'a rien pu en sortir, il était très professionnel


Pour la police suisse, il était chargé de trouver un coin tranquille pour fabriquer l'héroïne. L'équipe, avec François Scapula, chimiste réputé de la "French connection", aurait produit 300 kg de drogue en France, au Liban et aux Etats-Unis. 

Sa peine est prolongée après son extradition en France. Libéré en 2002, il s'installe avec son épouse dans le Gard. Mais il est arrêté après moins de trois ans de liberté. On retrouve chez lui 300 diamants.
 

Evasion en 2006


Il s'évade en 2006 de l'hôpital psychiatrique d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) où il est hospitalisé après une tentative de suicide à la prison de Luynes.

Le 5 juillet 2007, il est condamné en son absence à 15 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Marseille pour avoir été l'un des instigateurs d'un vaste trafic international de cocaïne entre l'Amérique du Sud et la Camorra italienne. Dans ce trafic, la drogue était achetée aux cartels colombiens puis transitait par l'Espagne et le sud de la France avant d'atteindre l'Italie.
 

Une arrestation "attendue"


En fuite depuis 12 ans, Jean Guy, 80 ans, s'est présenté ce matin à la police judiciaire, à Montpellier. De source proche du dossier, on indique que "cette arrestation était attendue". Il a été transféré à Marseille pour être présenté au parquet.