• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : l'Arena, un équipement démesuré selon la chambre régionale des comptes

Montpellier - la salle Arena au parc des expositions - mars 2017. / © F3 LR J.Mériot
Montpellier - la salle Arena au parc des expositions - mars 2017. / © F3 LR J.Mériot

La chambre régionale des comptes a rendu son rapport sur la gestion de la société Montpellier Events pour la période 2013/2018. Le constat n'est guère flatteur pour l’Arena à Montpellier: un équipement démesuré qui n’a jamais été rentable !

Par IB avec CRC

La chambre régionale des comptes Occitanie a procédé au contrôle de la gestion de la société Montpellier Events pour les exercices 2013 à 2018.

Cette société anonyme d’économie mixte locale, qui agit dans le domaine de la culture, du spectacle et de l’événementiel, a deux actionnaires principaux : la métropole de Montpellier et le conseil régional d'Occitanie.

Elle exploite par l’intermédiaire de deux délégations de service public (DSP), quatre équipements situés à Montpellier ou dans sa périphérie immédiate :

- le Corum
- le Zénith Sud
- le Parc des expositions
- l'Arena

La délégation de service public Parc des expositions/Arena, liant la région Occitanie à la société est "déficitaire en raison principalement de l’Arena", contrairement à la délégation de service public Corum/Zénith Sud -liant la métropole de Montpellier à Montpellier Events- qui, elle, "est bénéficiaire", peut-on lire dans le rapport de la chambre régionale.
 

22,3 millions d'euros de déficit cumulé


Cette salle, forte de plus de 14.000 places, a été réalisée en 2009 pour 74,2 M€.


Cet équipement a été conçu selon des projections en terme d’activité et de recettes surévaluées par rapport à la réalité,

 

souligne le rapport. Une situation qui, de ce fait, dégrade la situation financière de Montpellier Events.

Le résultat d’exploitation de la société a été systématiquement négatif (-4,8 M€ cumulés), conduisant à un déficit cumulé de 22,3 M€ en 2017.
 

3 fois plus de places qu'à Toulouse et 5 fois plus qu'à Marseille
 

Avec l'Arena, les élus locaux de l'époque ont-ils vu trop grand ? C'est ce que semble indiquer la synthèse de la chambre régionale des comptes qui compare la capacité en nombre de places (salles de spectacle de très grande jauge) dans l'agglomération de Montpellier à celles de Toulouse et d'Aix-Marseille entrre autre.
 

  • Dans l'agglomération de Montpellier, on compte 450 051 habitants et 20 000 places avec l'Arena et le Zénith
  • Dans l'agglomération de Toulouse, on compte 755 882 habitants et seulement 11 000 places avec le Zénith
  • Dans celle d'Aix-Marseille Provence, qui approche des 1 million 900 000 habitants , 17 000 places sont disponibles dans le Dôme de Marseille et l'Arena d’Aix-en-Provence.


Conclusion du rapport : la métropole de Montpellier est dotée de 2,6 fois plus de places de spectacle pour 100 habitants que la métropole de Lyon.

Cet écart est encore plus marqué par rapport aux métropoles voisines de Toulouse (3,1 fois) et d’Aix-Marseille-Provence (5 fois).
 

L'Arena plombe le Zénith et le Corum


De plus, souligne les rapporteurs l'ouverture de l’Arena a déstabilisé l’équilibre des différents équipements: 
 

L’ouverture de l’Arena en octobre 2010 a modifié l’équilibre entre les trois équipements préexistants en raison de son caractère multifonctions.


Malgré sa jauge de 14 000 places lui permet d’accueillir des productions internationales que les autres équipements gérés par Montpellier Events n’auraient pas été en capacité de recevoir, elle se trouve également en concurrence avec ceux-ci pour des événements de moindre ampleur (jauge inférieure à 6 000 places), à l’exception des événements sportifs qu’elle est la seule à pouvoir accueillir.
 

L’ouverture de l’Aréna nécessitait une spécialisation dans les événements de grande taille ainsi que dans les événements sportifs, affirme encore le rapport.


Pour autant, le marché pour ce type d’événements avait atteint sa maturité dès 2010.

Dès l’inauguration de l’Arena en 2010, l’activité liée aux spectacles au Corum et au Zénith a chuté, tant en nombre de spectateurs qu’en nombre d’événements (de 78 à 52 au Zénith et de 133 à 120 au Corum entre 2009 et 2016).
 

Sur le même sujet

Incendie dans l'Aude : déjà 80 hectares partis en fumée à Fabrezan

Les + Lus