Montpellier : le centre d'accueil des demandeurs d'asile largement saturé

Deux ans et demi après son ouverture, qu’est devenu le centre de demandeurs d’asile de Montpellier ? Reportage.

Le centre d'accueil des demandeurs d'asile de Montpellier - 21 mars 2018
Le centre d'accueil des demandeurs d'asile de Montpellier - 21 mars 2018 © France 3 LR
Au 327 moulin de Semalem, derrière le lycée Mermoz à Montpellier se trouve le CADA, centre d’accueil de demandeurs d’asile de Montpellier. Il  a ouvert ses portes en 2016, juste après le démantèlement de la jungle de Calais.

Quelques mois après son ouverture, en novembre 2016, le centre accueillait huit familles, soit une quarantaine de personnes dans l’attente d’avoir le statut de réfugié.


Syriens, Egyptiens, Afghans mais aussi Soudanais, aujourd’hui le centre compte plus de 120 demandeurs d’asile. 

Tibériu Gheorghe, directeur Centre accueil demandeurs d'asile Montpellier :

Ici, ils peuvent recommencer une nouvelle vie, dans notre CADA, il y a un taux de reconnaissance du statut de réfugiés de 80%, cela veut dire que chaque personne qui vient ici à 80% de chance d’obtenir le statut de réfugié.


L'an dernier, 185 personnes ont été logées et accompagnées au sein de ce centre. La structure est largement saturée. L'association qui  gère l'établissement doit placer plus de 200 migrants en hôtel et en appartement. 

Le reportage de Florent Hertmann et Valérie Banabera 
Montpellier : semaine de solidarité avec les migrants ©France 3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société migrants immigration international politique