Montpellier : la danse pour renforcer le lien social entre les habitants

District Danse saison 3 à Montpellier / © Joane Mériot/France 3 LR
District Danse saison 3 à Montpellier / © Joane Mériot/France 3 LR

District Danse, saison 3, c’est trois troupes de danseurs « habitants-amateurs » issues de trois quartiers de Montpellier. Ils ont trois mois pour préparer un spectacle de danse contemporaine et se produire sur scène comme des pros. Reportage.

Par Joane Mériot

Samedi 9 décembre, 10h, un mois avant la représentation sur la scène du fameux studio Bagouet à Montpellier, les trois troupes des trois quartiers se retrouvent pour prendre connaissance des lieux, et se rencontrer.

Montpellier : la danse pour renforcer le lien entre les habitants
District Danse, saison 3, c’est trois troupes de danseurs « habitants-amateurs » issues de trois quartiers de Montpellier. Ils ont trois mois pour préparer un spectacle de danse contemporaine et se produire sur scène comme des pros. Reportage. - France 3 LR - Joane Mériot


Ils sont une soixantaine d’habitants montpelliérains, issus des quartiers Lemasson, Celleneuve et Pompignane, à participer au projet, vingt par quartier environ. Chaque groupe est dirigé par un chorégraphe professionnel.

L’objectif : créer du lien entre les habitants des différents quartiers 



"Il y a un vrai processus de création, on part de zéro et on va se produire sur scène devant des gens", confie Jean-Michel.

Les « danseurs » ont vingt heures pour créer un spectacle tous ensembles. Ils ont entre 4 et 72 ans et ont tous des niveaux différents. Pour Josiane, la doyenne du groupe, travailler avec des jeunes, c'est merveilleux : " on apprend beaucoup avec les différentes générations et les différents caractères."

Pour Elsa, la chorégraphe du groupe Lemasson, la mixité c'est le coeur du projet : 

Je voulais monter un projet qui soit avec des gens de tout âge, de tout horizon différent, qu’il y ait une grande mixité.

Les 3 chorégraphes ont pour objectif commun d'allier la singularité de chaque personne à un travail de mise en scène et chorégraphique d'un groupe ensemble.

Replacer le corps au centre de la communication 


Depuis quelques années, le smartphone a envahi notre société et pour Elsa, la chorégraphe, ce projet est aussi le moyen de réapprendre à communiquer avec son corps : 

Communiquer c'est avec l'ensemble de notre corps, avec des intentions, des émotions.


La représentation publique du spectacle coproduit avec le Centre Chorégraphique de Montpellier se joue les 8 et 9 janvier au studio Bagouet de l'ICI-CCN Agora.

Sur le même sujet

toute l'actu Danse

La qualité des eaux de baignade dans l'ex Languedoc-Roussillon

Les + Lus