Montpellier : désespéré et sans papiers, un Kurde menaçait de sauter de l'aqueduc des Arceaux

L'homme de 44 ans, ex-conjoint d'une citoyenne française et père d'un enfant né en France, attend désespérément que son dossier soit examiné par les services de l'État. Ce vendredi, il est resté posté plusieurs heures sur l'aqueduc des Arceaux à Montpellier, menaçant de mettre fin à ses jours.

Le geste traduit un désespoir intense. Pendant quatre heures ce vendredi 19 février, un homme est resté posté sur l'aqueduc des Arceaux à Montpellier, duquel il menaçait de sauter.

Aujourd'hui sans papiers, il demande à ce que sa situation sur le sol français soit étudiée au plus vite par les services de l'État. "Il ne voulait pas descendre tant qu'il n'avait pas ses papiers", explique Cevat Gunes, co-président du Centre Démocratique Kurde de Montpellier. 

Pompiers et policiers étaient mobilisés sur place pour tenter de lui faire entendre raison. Il a finalement accepté de descendre du pont en milieu d'après-midi. 

Installé en France depuis 20 ans

L'homme est un Kurde de 44 ans, installé en France depuis une vingtaine d'années et résidant à Montpellier. Séparé de sa conjointe française, avec qui il a eu un enfant, "il connaît des difficultés familiales très importantes", explique l'avocate montpelliéraine Sophie Mazas.

Contactée par France 3 Occitanie, la préfecture de l'Hérault indique qu'elle "s'attache à étudier le dossier de ce monsieur très prochainement"

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité