Montpellier : depuis la fin du confinement les dons affluent chez Emmaüs

Malgré les mesures sanitaires mises en place, les sites d’Emmaüs tournent à plein régime. Depuis le déconfinement, les dons se multiplient. 
 

Après deux mois de fermeture, les sites d’Emmaüs reprennent de l’activité.
Après deux mois de fermeture, les sites d’Emmaüs reprennent de l’activité. © FTV

Dans les hangars de stockage, les dons s’entassent. Pour beaucoup, ces deux mois de confinement ont été l’occasion de faire un grand tri dans les placards. Alors du côté des associations, comme Emmaüs, l'activité reprend de manière intense depuis la fin du confinement. 

Nous avons observé une masse très importante de dons. Les gens répondent très fort à l’appel que nous avons fait, je crois qu’ils ont profité du confinement pour vider les placards, les armoires, les caves et les greniers, 

explique Martine Marragou, présidente du site d'Emmaüs Montpellier-St-Aunès.

 

 

Appel aux dons pendant le confinement

Pendant la période de confinement, l'association fondée par l'abbé Pierre, a lancé à plusieurs reprises des appels aux dons afin de poursuivre son action envers les plus démunis pendant cette crise sanitaire.

En effet, privées de recettes, de nombreuses communautés Emmaüs ont dû affronter durant cette période de graves problèmes de financement.

 

 

Pour permettre le maintien d'une petite activité pendant le confinement, certains sites ont dû innover. C'est le cas de Montpellier qui a notamment ouvert un drive permettant de venir récupérer les articles sur rendez-vous. 

 

Une réouverture adaptée aux mesures sanitaires

Désormais, les sites ont rouverts leurs portes. Depuis le 18 mai, les voitures chargées d'objets se succèdent. "Durant le confinement on a eu beaucoup plus de temps, c’était l’occasion d’ouvrir les armoires, faire ce qu’on n’a jamais le temps de faire en temps normal parce que la vie va tellement vite. On en a profité pour trier, la cave, les armoires", confie Aurélie, venue faire un don.

Mais alors que les règles sanitaires sont toujours en vigueur, pour les 78 compagnons d'Emmaüs présents sur le site il a fallut s'adapter au fonctionnement post-coronavirus. 

Dans les hangars, les masques sont obligatoires pour tout le monde, du gel hydroalcoolique a été mis à disposition et les distances de sécurité imposées. 

En ce qui concerne les dons également quelques changements ont été faits. Pour permettre le respect des mesures sanitaires, les objets déposés sont entreposés à l’air libre pendant trois jours.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société famille déconfinement coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter