Top 14 : Montpellier Rugby condamné à 470.000 euros d'amende pour dépassement du plafond autorisé de sa masse salariale

La Ligue Nationale de Rugby a sanctionné le MHR pour "dépassement du salary cap" lors de la saison 2017-2018. Une amende de 470.000 euros pour un dépassement estimé à plus de 428.000 euros. Le club de Montpellier dispose d'une semaine pour faire appel de cette décision.

Montpellier - le MHR et l'Altrad Stadium - 2015.
Montpellier - le MHR et l'Altrad Stadium - 2015. © F3 LR S.Bonnet
Le club a été sanctionné pour avoir dépassé de plus de "428.000 euros" le plafond de la masse salariale fixé à 11,3 millions d'euros par saison, a expliqué la Ligue Nationale de Rugby (LNR) dans un communiqué publié lundi 7 octobre :

- "70 000 € au titre du manquement à la communication des éléments nécessaires aux diligences du Salary Cap Manager (dont 20 000 € au titre de la révocation du sursis prononcé à l’encontre du Montpellier Hérault Rugby le 27 septembre 2018 par la Commission d’appel fédérale)

- 400 000 € au titre du dépassement (pour un montant retenu de l'ordre de 428 000 €) du plafond du Salary Cap."

 

communiqué ligue rugby montpellier amende salary cap



Déjà dans le viseur de la LNR pour un dépassement du plafond estimé entre 350.000 et 400.000 euros lors de la saison 2016-2017, le MHR avait finalement été dédouané par la commission d'appel de la Fédération française de rugby (FFR) il y a un an.

Auditionnés le 6 septembre 2019, les Héraultais ont cette fois été sanctionnés par la section spécialisée "Salary Cap" de la Commission de discipline, une instance créée par la Ligue en février 2019, qui a déjà infligé des amendes de 50.000 euros avec sursis au Racing 92 et de 40.000 euros avec sursis au RC Toulon cet été pour des "manquements à la communication de pièces".

D'après la LNR, le rugby professionnel est le seul sport en France à s’être doté de ce mécanisme de plafonnement de la masse salariale des clubs ou Salary Cap.

Ce choix d’autorégulation, voté par les clubs professionnels, vise à garantir l’équité et l’attractivité des championnats de TOP 14 et PRO D2.

Montpellier a la possibilité de faire appel de cette amende devant la commission de la FFR dans un délai de 7 jours.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
top 14 rugby sport montpellier hérault rugby justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter