Occitanie : 300 000 places en covoiturage proposées pendant les vacances de Noël, deux fois plus que l’an dernier

François est un habitué du covoiturage, et depuis quelques semaines il observe une recrudescence - décembre 2019 / © FTV- C.Métairon
François est un habitué du covoiturage, et depuis quelques semaines il observe une recrudescence - décembre 2019 / © FTV- C.Métairon

Depuis le début de la grève, le covoiturage apparaît comme la solution pour les millions de voyageurs qui se déplacent dans toute la France. En Occitanie, l'offre a été multipliée par deux voire trois.

Par JM avec C.Barbet

Samedi 28 décembre au matin, le parking d’Odysseum à Montpellier a des allures de gare routière. C’est le lieu de rendez-vous des covoitureurs. Téléphone en main les voyageurs sont nombreux à attendre leur conducteur. Parmi eux, François. Il a fait son trajet Lille Montpellier en train et termine son périple jusqu’à Perpignan en covoiturage.

Il y a beaucoup de monde par rapport à d’habitude, on voit qu’il y a des gens qui attendent pour savoir si ils peuvent se placer dans d’autres voitures aussi, donc on voit aussi qu’il y a plus de stress que d’habitude.

Deux fois plus de demandes que l'an dernier 


Le conducteur aujourd’hui, c’est Florian, un habitué du covoiturage. Il arrive de Grenoble et n’a eu aucun problème pour remplir son véhicule.

J’avais énormément de demandes à cause des grèves, c’était plus essayer de sélectionner des gens pour que ça m’arrange aussi.


Il y a tellement de demandes que les conducteurs se font désirer. Le PDG de Blablacar a d’ailleurs lancé un appel pour que des volontaires postent des annonces :

On a fait beaucoup de communication depuis le début des grèves, car on s’attendait à avoir un manque au niveau des offres. On savait que les voyageurs allaient être en demande. Et cela a fonctionné, car nous avons quasiment doublé l’offre sur l’ensemble du territoire français.
- Nicolas Brusson, directeur général Blablacar

2 millions d'utilisateurs 

En Occitanie, le site internet annonce 300 000 places de covoiturages pour les vacances de Noël. Les destinations les plus demandés au départ de Montpellier sont Toulouse,  Perpignan et aussi Lyon. Une nouveauté car ces lignes sont normalement bien desservies en train :

Pendant cette période de grève, les demandes et les offres de covoiturage sont multipliées par deux sur l’ensemble du territoire de manière générale. Mais sur les axes comme Montpellier, Toulouse ou encore Paris Lyon, c’est beaucoup plus que multiplié par deux.
- Nicolas Brusson, directeur général Blablacar


En France, d'ici la fin des fêtes, près de 2 millions de personnes auront utilisé le covoiturage depuis le début de la grève.

Le reportage de Clément Barbet et Cédric Métairon 

 

Sur le même sujet

Les + Lus