• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Un octogénaire massacré par son fils à Fabrègues, près de Montpellier

Les gendarmes de la compagnie de Castelnau-le-Lez sont chargés des enquêtes, sous la houlette du procureur de la république Christophe Barret. / © JS
Les gendarmes de la compagnie de Castelnau-le-Lez sont chargés des enquêtes, sous la houlette du procureur de la république Christophe Barret. / © JS

Un homme de 84 ans est mort des suites de coups extrêmement violents, lundi 1er juillet à Fabrègues. Son fils suspecté du meurtre, et qui présentait d'importants troubles psychiques, a été hospitalisé d'office.

Par Josette Sanna

Ce lundi 1er juillet, a été "chaud" à tous les sens du terme à Montpellier et ses environs.

Une septuagénaire retrouvée noyée, les pieds entravés dans sa piscine à Lavérune, le corps sans vie d'un homme de 37 ans à Laroque et un octogénaire tué à Fabrègues.

Les gendarmes de Castelnau-le-Lez, une des plus importantes compagnies de gendarmerie de France ont été sollicités à plusieurs reprises le même jour pour l'ouverture de trois enquêtes bien distinctes ( et sans rapport entre elles).

 Mort violente

Si la mort des deux premières victimes ne serait- à priori pas suspecte-, le retraité de Fabrègues est décédé dans des circonstances extrêmement violentes.

 Nombreuses blessures et traces de violence

Les secours appelés en début d'après-midi découvrent le corps dans vie d'un retraité. 

"Les nombreuses blessures et traces de violence indiquent l'intervention d'une tierce personne dans la commission de l'homicide", précise Christophe Barret, procureur de la République de Montpellier.

L'octogénaire a-t-il été tué à coups de ciseaux et de boules de pétanque ? Le magistrat ne confirme pas l'information.

Interpellation "musclée"

Un des fils de la victime , un homme de 51 ans qui se trouve sur place est interpellé par les gendarmes.  L'opération est "musclée" : le quinquagénaire, une arme blanche à la main, tente d'agresser les militaires.

Troubles de la personnalité

Placé en garde à vue, le suspect tient des propos incohérents. Les deux psychiatres qui l'ont examiné relèveront des troubles de la personnalité importants. Il a été placé en hospitalisation d'office. 

Une enquête pour homicide sur ascendant et tentative d'homicide sur agents dépositaires de l'autorité, conduite par la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Castelnau-le-Lez, est ouverte.
Christophe Barret, procureur de la république de Montpellier
Il s'exprime à propos d'un homicide commis à Fabrègues, près de Montpellier ; un octogénaire a été tué par son fils. - F3LR

Sur le même sujet

Générac : 650 hectares brûlés en 3 jours, une enquête est ouverte

Les + Lus