Métropole de Montpellier : dans quelques jours, fini le casse-tête du tri sélectif dans le bac jaune

Les balles de bouteilles plastiques au centre de tri de Montpellier - mars 2019 / © France 3 LR - N.Chatail
Les balles de bouteilles plastiques au centre de tri de Montpellier - mars 2019 / © France 3 LR - N.Chatail

Les emballages plastiques tous recyclés, c'est l'ambition du plan national lancé par le gouvernement. Toutes les communes devront mettre en place ce tri sélectif d'ici à 3 ans. Mais dans la métropole de Montpellier, les consignes vont changer au mois d'octobre.

Par Clément Barbet


D'ici quelques jours, fini le casse-tête du tri dans la métropole de Montpellier. Tous les emballages plastiques pourront être jetés dans les poubelles jaunes. Les pots de yaourts, les barquettes plastiques des plats préparés et autres films plastiques rejoindront les emballages cartons, les journaux et les bouteilles en plastique qui doivent déjà être triés.

Les petits emballages en aluminium ou en acier comme les dosettes cafés finiront eux aussi leur vie au fond des poubelles jaunes.

Inutile donc de rincer tous ces emballages, il suffit de bien les vider pour pouvoir les recycler.
 
© Metropole de Montpellier
© Metropole de Montpellier


Un déploiement en deux temps

Ce tri simplifié entrera en application le 17 octobre 2019 dans 17 communes de la métropole de Montpellier : Montpellier, Fabrègues, Cournonterral, Cournonsec, Pignan, Saussan, Lavérune, Saint-Georges-d’Orque, Murvièl-lès-Montpellier, Montaud, Saint-Drézéry, Sussargues, Castries, Saint-Brès, Saint-Géniès-des-Mourgues, Restinclières, Beaulieu. 

Pour les 14 autres, il faudra attendre le 14 janvier 2020 :  Grabels, Juvignac, Saint-Jean-de-Védas, Villeneuve-lès-Maguelone, Lattes, Pérols, Castelnau-le-Lez, Clapiers, Montferrier-sur-Lez, Prades-le-Lez, Jacou, Le Crès, Vendargues, Baillargues. 

Ce nouveau mode de tri qui concerne 450.000 habitants est loin d’être une première. Depuis le 1er janvier, tous les emballages peuvent déjà être recyclés dans l’Aude.

La Chronique de Romain Nowicki :
Dans quelques jours, le casse-tête dans la Métropole de Montpellier c'est fini !

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus