La sélection en master effective dès la rentrée à l'université Paul Valéry de Montpellier

L'université doit-elle être ouverte à tous ou faire une sélection ? La fac de lettres, Paul Valéry, de Montpellier a tranché : dès la rentrée prochaine, il n'y aura pas de place pour tout le monde en master, c'est-à-dire à bac + 4.

La faculté de lettres, Université Montpellier III Paul Valéry à Montpellier - archives
La faculté de lettres, Université Montpellier III Paul Valéry à Montpellier - archives © France 3 LR
A l'université Paul Valéry de Montpellier, la réforme vient d'être votée : les étudiants seront désormais sélectionnés pour entrer en master 2.
Conséquence : tous ne pourront plus continuer dans la filière choisie. Une nécessité selon l'administration qui se retrouve confrontée à deux difficultés.

L'université Montpellier III n'a plus les moyens d'accueillir des effectifs qui ne cessent de grossir...
Pour les syndicats, cette gestion de la pénurie va à l'encontre de la mission de service public de l'enseignement supérieur.

Le reportage de Florent Hertmann et François Jobart
durée de la vidéo: 01 min 52
La sélection en master effective dès la rentrée à l'université Paul Valery de Montpellier ©France 3 LR

Plusieurs filières surchargées sont particulièrement visées : psychologie, info-communication et AES.
Pour s'inscrire en master, la sélection se fera sur dossier.

Une injustice pour certains étudiants :

On peut avoir un bon niveau sans avoir un bon dossier, par exemple, moi je suis issue d'un lycée professionnel, je me suis réorienté en histoire et maintenant à l'université je m'épanouis, j'ai un bon niveau, j'ai eu des bonnes notes mais le fait d'avoir un bac pro cela me fait un mauvais dossier. 

La sélection sera appliquée à la rentrée dans l'université Paul Valery qui accueille plus de 20 mille étudiants.
Pour ceux qui se verront refuser, la réforme prévoit de leur proposer de changer soit de filière soit d'université.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société emploi économie