Street-art : Montpellier affiche ses artistes contemporains sur les panneaux publicitaires

En attendant la réouverture des musées, Montpellier expose à ciel ouvert une cinquantaine d'artistes contemporains héraultais. Leurs oeuvres tournent entre deux annonceurs sur les panneaux publicitaires de la ville. Une initiative originale pour aider la création malmenée.

 Seb Niark 1 à Antigone. Montpellier
 Seb Niark 1 à Antigone. Montpellier © F3LR

Faute de musées, de galeries ou de bars pour exposer, les artistes-peintres de Montpellier sont devenus invisibles depuis les confinements. Alors en cette période difficile, la ville de Montpellier et la métropole leur a réservé un "accrochage" original : une centaine de leurs œuvres s'insinue sur les panneaux publicitaires, entre la promotion d'une boisson rafraîchissante et une marque de sous-vêtements. Une exposition à ciel ouvert organisée par l'association ARSTATION, avec vente des affiches pour soutenir les artistes. 

50 artistes, 100 œuvres et 200 panneaux

 Depuis 3 jours et jusqu'au 18 mai, l'art urbain contemporain s'affiche. Mr Garcin, himself, s'est prêté au jeu. Voici une de ses œuvres colorées, inspirée des mangas et des comics américains qui lui ont valu sa renommée internationale notamment auprès du Géant Marvel.

MR GARCIN. Montpellier
MR GARCIN. Montpellier © F3LR

Un peu plus loin, à l'arrêt de bus, entre deux pubs des annonceurs, on reconnait encore sa patte de collagiste, sauf que le panneau est mobile et que le piéton n'a pas le temps d' admirer les milliers de détails qui fourmillent...

MR GARCIN à l'arrêt de bus...Montpellier
MR GARCIN à l'arrêt de bus...Montpellier © F3LR

 Parmi la cinquantaine d'artistes sélectionnés  par la métropole,  Seb Niark 1, illustrateur graphiste qui a signé de nombreuses affiches pour les festivals et  les grandes marques jusqu'à la création d'un visuel pour Pharell Williams. Un peu plus loin, Mara et ses visages en croix contraste en noir et blanc.

MARA nous salue, façon tableau noir. Montpellier
MARA nous salue, façon tableau noir. Montpellier © F3LR

Le "deal" entre la ville de Montpellier et les panneaux Decaux

Les panneaux d’affichage Decaux offrent au collectif ARTSTATION la moitié de son parc pour y afficher ces 100 œuvres d’art. Un événement imaginé après la décision du Conseil municipal de Montpellier d’exonérer l’entreprise de certaines charges fiscales. En échange, Decaux réinvestit l’équivalent de cette exonération dans la promotion du secteur culturel.

Soutenir les artistes

Dommage, si la création locale fleurit dans la ville, c'est surtout sur les grands axes où les voitures ne font que passer. On peut regretter également le manque d'itinéraire pour retrouver les œuvres... ou bien se prendre au jeu et pister les artistes entre deux publicités!

Señor Octopus et ses dessins tatouages. Montpellier
Señor Octopus et ses dessins tatouages. Montpellier © F3LR

En revanche, tout un chacun peut commander des affiches en ligne. Une cagnotte participative est organisée  jusqu'au 18 mai pour rétribuer les artistes urbains.

Le reportage dans les rues de Montpellier de Pascaline Arisa et Franck Detranchant pour France 3 Languedoc-Roussillon.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture art peinture affichage publicitaire société