Un contrôleur de la SNCF agressé au couteau dans un TER entre Lunel et Montpellier

Le couple à l'origine de l'agression a été arrêté à Montpellier. Les agents de la SNCF sont choqués. Ils ont fait valoir leur droit de retrait.

Deux contrôleurs ont été agressés dans un TER entre Lunel et Montpellier, l'un des deux a été blessé à l'arme blanche rapportent nos confrères de Midi libre.

L'agression a eu lieu lundi 22 août, vers16 heures. Une femme d'une quarantaine d'années et un homme un peu plus âgés ont été interpellés pour des violences avec arme commises sur un contrôleur hors service. Les passagers en état d'ébriété n'ont pas supporté qu'un contrôleur leur demande de se calmer. L'homme a sorti un couteau et menacé l'agent.

 Blessé à l'épaule

Un autre contrôleur qui n'était pas en service s'est interposé. Il a été victime d'un coup de couteau à l'épaule. Il est légèrement blessé.

Le couple a été interpellé à la gare de Montpellier.

Consécutivement à cette agression, les contrôleurs de la région ont fait valoir leur droit de retrait. 

 "Les collègues sont choqués, précise Sébastien Mourgues, secrétaire régional de CGT cheminots pour le Languedoc-Roussillon. 

On n'est plus dans l'outrage ni l'agression verbale mais de plus en plus dans l'agression physique. Nous avons fait valoir notre droit de retrait.

Sébastien Mourgues

Secrétaire régional cheminot CGT

Le syndicaliste déplore de plus en plus d'agressions dans des gares "où il y a de moins en moins de personnel".

Après discussion avec la direction de la SNCF, les contrôleurs ont obtenu des renforts de la police ferroviaire. Le droit de retrait devrait être levé ce mardi 23 août en début d'après-midi.