VIDÉO. JO 2024 : ce chantier naval de l'Hérault prépare des embarcations militaires pour les Jeux Olympiques

Plus sur le thème :
durée de la vidéo : 00h01mn59s
Seize embarcations vont être utilisées par l'armée, notamment lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques. ©France 3 Occitanie

Le chantier LittorAL conçoit et fabrique des bateaux pour l'armée de terre. Ils serviront à patrouiller sur la Seine, notamment lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Paris, en juillet.

Il y aura un peu de Marseillan (Hérault) lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques, à Paris. Ce vendredi 26 juillet, les yeux du monde entier seront tournés vers la France et cette cérémonie sur la Seine que l'on annonce historique. Ce jour-là, pas d'athlètes marseillanais mais des bateaux, conçus au bord de l'étang de Thau.

Fiabilité et ergonomie

À quatre mois de l'événement, le chantier naval est en ébullition. Chaudronniers et soudeurs se relaient de 5h du matin à 20h. Ils doivent livrer seize embarcations à l'armée, toutes équipées de puissants moteurs hors-bord.

"Ils pourront monter à 70 kilomètres heures, pour un bateau ça commence à aller très vite, sourit Bertrand Montaud, affairé à faire le câblage électrique du moteur. Il faut que ça démarre au quart de tour. Ce sont des bateaux qui peuvent souffrir aussi, il faut qu'ils soient fiables".

Une fiabilité dont les militaires auront besoin pour effectuer des patrouilles sur les fleuves. Pour leur réalisation, la société travaille en étroite collaboration avec l'armée. 

"On fabrique toujours des bateaux sur mesure, prévient Nicolas Dutertre, architecte naval. L'armée avait un besoin assez particulier, à la fois d'amener des troupes, mais aussi du travail. L'autre spécificité c'est d'avoir des embarcations armées. C'est la première fois que l'on met ça en place".

Le sens du détail

Plus loin, les deux pieds dans l'embarcation, Jean-François Cruveiller, le président du chantier naval LittorAL fait le tour du propriétaire. Il s'arrête devant les strapontins : "d'un simple clic, on passe d'un transport de troupes à un transport de matériel", avant de poursuivre, dans le détail : "il y a des portes latérales qui permettent d'aller à l'eau très rapidement, pour les plongeurs. Les affûts serviront pour mettre en place les armes".

En plus de ces embarcations, les équipes viennent aussi de terminer une nouvelle vedette pour les marins pompiers de Marseille, chargés eux d’assurer la sécurité des épreuves de voile.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité