VIDEO. Le décathlonien Kevin Mayer remporte la médaille d'or aux Mondiaux d'athlétisme

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault avec AFP

Le Montpelliérain Kevin Mayer a été sacré champion du monde du décathlon pour la deuxième fois, cinq ans après sa victoire à Londres en 2017. Il apporte à l'équipe de France sa première et seule médaille au dernier jour de compétition à Eugene, en Oregon, aux USA, ce dimanche.

Kevin Mayer 30 ans, également double médaillé d'argent olympique (2016 et 2021), a totalisé 8.816 points au bout des dix épreuves pour s'imposer devant le Canadien Pierce Lepage (8.701) et l'Américain Zachery Ziemek (8.676).

Un athlète magistral, double champion du monde

Le champion olympique en titre, le Canadien Damian Warner, avait abandonné en plein 400 m en fin de première journée, touché à la cuisse gauche.
A trente ans - il les a fêtés le 10 février - Kevin Mayer entre dans le club ultra select des athlètes français doubles champions du monde en individuel, aux côtés de la légende Marie-Josée Pérec, sacrée sur 400 m en 1991 et en 1995, et de Eunice Barber, elle couronnée sur l'heptathlon en 1999 et au saut en longueur en 2003.

A mi-parcours la veille au soir, le Montpelliérain occupait la sixième position, avec quelque 200 points de retard sur le leader provisoire, le Portoricain Ayden Owens-Delerme.

Après un bon 100 m et une performance dans ses standards à la longueur, le recordman du monde (9.126 points en 2018) avait raté son lancer du poids à la mi-journée, avec un meilleur jet à 14,98 m, très loin de son record (17,08 m).
Sous un chaud soleil dimanche, Kevin a construit sa remontée au classement sur la perche (5,40 m) et le javelot (au-delà des 70 m) notamment.
Même s'il s'est fait une frayeur à la perche, quand il s'est retrouvé dos au mur dès 5 m, finalement franchis à son troisième et dernier essai.

Comme un symbole, il avait connu un scénario similaire en chemin vers son premier titre mondial à Londres en 2017, cette fois à 5,10 m.

Mayer, tracassé par son talon d'Achille droit pendant de longues semaines en début d'année et qui avait par conséquent renoncé aux Mondiaux en salle début mars à Belgrade, disputait son premier décathlon depuis les Jeux olympiques de Tokyo traversés dos bloqué l'été dernier.

"C'est un bonheur exceptionnel"

Après sa victoire, Kevin Mayer a réagi avec fierté, conviction et force, comme il sait la faire, devant les caméras de France Télévisions.

J'en ai marre que l'on dise de l'équipe de France qu'il n'y a pas de résultats... Je suis tellement content de leur apporter cette médaille. Il y a tellement de gens qui bossent, d'athlètes qui essayent de prouver leur valeur. On a pas toujours le niveau mondial car le niveau mondial est très haut. On a peut être pas le meilleur enseignement pour faire du sport, il faut se réjouir quand on a des médailles et il faut encourager quand on y arrive pas.

Kevin Mayer, double champion du monde de décathlon.

Depuis Eugene, Oregon (USA), à France Télévisions.

Cet exploit a été réalisé au prix d'une douleur tenace. "Mais la souffrance fait partie du plaisir !", a phosphoré l'athlète de 30 ans. Sa blessure au talon d'Achille, qui l'a écarté des Mondiaux en salle de Belgrade, semble derrière lui, tout comme ses maux de dos préjudiciables à Tokyo.

"C'est ma passion, j'y passe des heures et des heures et je n'ai pas l'impression de travailler. Sans souffrance, on a pas de moment de bonheur comme maintenant. J'ai repris la course il y a 2 mois. Merci à Montpellier à tout ceux qui m'ont aidé à faire des compétitions sur le stade d'entrainement. Parce que pendant des mois j'ai galéré, j'en ai fait aucune. Arrivé ici, j'avais aucun repère, j'étais déprimé, j'avais peur des épreuves car je ne savais pas ce que j'allais faire... Je suis loin de mes records, c'est pas un décathlon énorme mais il y a la manière" s'est confié Kevin heureux de ce deuxième titre mondial.

Un palmarès unique

Jeux olympiques : 2e (2016, 2020), 15e (2012)
Championnats du monde : 1er (2017 et 2022), 4e (2013)
Championnats d'Europe : 2e (2014)
Championnat du monde en salle (heptathlon) : 1er (2018, 2021)
Championnats d'Europe en salle (heptathlon) : 1er (2017, 2018), 2e (2013)
Championnats du monde juniors : 1er (2010)
Championnats d'Europe juniors : 1er (2011)
Détenteur du record du monde : 9.126 pts (16/09/2018 à Talence)

Records personnels :

  • 100 m: 10 sec 50, le 02/10/2019 à Doha
  • Saut en longueur: 7,80 m, le 15/09/2018 à Talence
  • Lancer du poids: 17,08 m, le 24/08/2019 à Paris
  • Saut en hauteur: 2,09 m, le 30/06/2012 à Bruxelles
  • 400 m: 48 sec 26, le 11/08/2017 à Londres
  • 110 m haies: 13 sec 54, le 19/12/2020 à Saint-Paul (La Réunion)
  • Lancer du disque: 52,38 m, le 17/06/2018 à Rathingen (Allemagne)
  • Saut à la perche: 5,60 m, le 10/02/2018 à Rouen
  • Lancer du javelot: 73,09 m, le 05/08/2021 à Tokyo
  • 1.500 m: 4 min 18 sec 04, le 01/07/2012 à Bruxelles

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité