VIDEO. "Léo ni dieu ni maître" : le dessinateur Lukino croque Ferré et son univers pour les 30 ans de sa disparition

durée de la vidéo : 00h02mn16s
Léo Ferré s'est éteint le 14 juillet 1993. 30 ans après sa mort, certain pense que son immense talent n'est toujours pas reconnu à sa juste valeur. Le géopoliticien Pascal Boniface et le dessinateur montpelliérain Jacques Lukino lui rendent hommage en lui consacrant une très belle bande dessinée intitulée "Léo ni dieu ni maître". ©FTV

Léo Ferré s'est éteint le 14 juillet 1993. 30 ans après sa mort, certains pensent que son immense talent n'est toujours pas reconnu à sa juste valeur. Le géopoliticien Pascal Boniface et le dessinateur montpelliérain Lukino lui rendent hommage en lui consacrant une très belle bande dessinée intitulée "Léo ni dieu ni maître".

Le dessinateur montpelliérain, Lukino s'est enfermé 9 mois pour redonner vie à Léo Ferré en BD.

Il s'est approché mais pas trop de ce passeur de mots, pour que le lecteur entre dans la tête du poète né à Monte-Carlo en 1916.

Le Léo Ferré héros de bande dessinée est un des multiples Ferré. Ce n'est pas le Ferré réel mais un Ferré de papier avec des trouvailles graphiques, ses sourcils, ses yeux un peu enfoncés.

Lukino, dessinateur "Léo Ni dieu ni maître". Editions Dunod Graphic.

Léo, un chanteur, un homme, un personnage, un militant...

Fantasque, émouvant, humain et secret, Léo Ferré a eu plusieurs vies. Auteur-compositeur-interprète, pianiste, chef d'orchestre et poète...

Ma vie, c'est une chose calfeutrée. J'ai Madeleine qui est l'autre bout de moi-même et puis il y a Pépée (ndlr : son chimpanzé). Elle vit chez nous comme un enfant, elle est totalement libre.

Léo Ferré.

ORTF 1969

Et puis il y a la vie publique, les tournées effrénées, les concerts. Surtout mai 68 à la Mutualité et ses engagements.

"Il fallait qu'on devine juste le pianiste, Ferré mais que l'attention soit sur le spot, sur le visage quand il parle des anarchistes en disant qu'ils ont tout ramassé, les beignes et les pavés, qu'ils ont un drapeau noir en berne sur l'espoir. Quand il crie "LES ANARCHISTES" à la fin de la chanson, c'est du délire dans la salle" précise le dessinateur très attaché aux ambiances et aux ressentis.

Léo, chanteur poète ou poète chanteur ? Artiste inclassable, il laisse une œuvre immense avant de s'en aller, ultime pied de nez, un 14 juillet.

Avec leur BD "Léo Ferré, Ni dieu ni maître" Boniface et Lukino comblent en partie, un vide, un silence assourdissant sur une personnalité unique, hors norme.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité