Villeneuve-lès-Maguelone : des riverains s'opposent à de nouveaux projets immobiliers

© Thierry Will/FTV
© Thierry Will/FTV

A Villeneuve-lès-Maguelone, près de Montpellier, des riverains partent en guerre contre les promoteurs à l'affût de villas à racheter pour construire des immeubles. 
Ils proposent des prix jusqu'à 30% au-dessus du tarif du marché. Un collectif d'opposants vient de se créer. 

Par Clément Barbet

Des pelleteuses en action et des ouvriers en plein travail… Depuis plusieurs mois, les travaux se multiplient à Villeneuve-lès-Maguelonne. près de Montpellier. 7 projets de construction immobilier sont en cours dont un immeuble de 8 mètres de haut à la place de villas. Un collectif a lancé une pétition en ligne " contre une urbanisation anarchique de Villeneuve les Maguelones"

Plus de 6000 personnes ont déjà signé alors que la commune compte un peu plus de 9000 habitants.

Pour René Pry du collectif des riverains, ces constructions nouvelles s'accompagneront d'une intensification du trafic automobile 

" Entre le bus, les travaux on commence à ne plus passer alors si en plus il y une extension du parc automibile ça va devenir fou !" René Pry 

 

Villeneuve-lès-Maguelone : des riverains s'opposent à de nouveaux projets immobiliers

 

La municipalité prise en étau 


La commune de Villeneuve-lès-Maguelonne compte plus de 9000 habitants mais 450 logements sociaux manquent pour être dans les normes.  Résultat, la ville doit régler une pénalité de 100 000 euros cette année. 

Problème, malgré des mesures draconiennes pour faire face à la fièvre acheteuse des promoteurs et construire davantage de logements sociaux… La mairie se dit piégée par ses propres règles comme l'explique le premier adjoint  Patrick Poitevin : 

"A partir de 12 logements le promotteur doit 30% de logements sociaux, mais certains sont plus malins que d'autres et ne font que 11 logements" Patrick Poitevin. 


Résultats : Les projets se mutliplient dans la commune en toute légalité. Les riverains quant à eux ont déposé une recours en justce pour trois des sept projets immobiliers. Ils ont déjà été débouté une première fois. 






 

Sur le même sujet

Les + Lus