Une octogénaire d'Agde met un cambrioleur en fuite à coups de genou dans les parties, 2 hommes incarcérés

Deux hommes de  21 ans, originaires de Frontignan dans l’Hérault, ont été interpellés et placés en détention provisoire vendredi pour avoir agressé une femme de 79 ans à son domicile. La dame, adepte des arts martiaux, s'était défendue à coups de genou et de poing.
Le palais de justice de Béziers, dans l'Hérault.
Le palais de justice de Béziers, dans l'Hérault. © SYLVAIN THOMAS / AFP
Les faits remontent au 17 novembre après-midi. Ce jour-là, les  policiers du commissariat d'Agde sont appelés au domicile de cette dame qui vit seule dans une petite villa.

Selon ses dires, elle vient d’être braquée par un individu portant un casque de moto, à qui elle avait ouvert sa porte. L’homme aurait placé un pistolet sur sa tempe en réclamant de l’argent et des bijoux et aurait tenté en vain de lui arracher sa bague et son collier.

La victime se rebiffe

L’octogénaire affirme s'être tout de suite défendue en saisissant l'arme et en portant un coup de genou dans les testicules de l’agresseur.
Elle lui aurait aussi asséné plusieurs coups de poing, tout en criant pour appeler à l’aide.

Trois voisins ont accouru pour la secourir, mettant le braqueur en fuite : il les aurait menacés de mort avant de sauter sur la moto d’un complice qui l’attendait non loin de la maison.

Selon nos confères de France Bleu Hérault, l’agathoise est une femme de nationalité belge qui maîtrise les arts martiaux. Blessée à la main en se défendant et empêchant son agresseur de lui voler sa bague, elle souffre de blessures correspondant une ITT d’un mois.

Deux anciens militaires devant la justice

Le lendemain de cette agression, la moto des suspects –volée Castelnau-le-Lez en octobre- était retrouvée dans la garrigue près de Frontignan. Les enquêteurs du commissariat d’Agde ont par la suite identifié le conducteur de la moto qui a  été placé en garde à vue le 1er décembre 2020.

Selon le parquet de Béziers, l’agresseur présumé dont les empreintes digitales ont été retrouvées sur la moto et sur la porte d’entrée, "s’est présenté de lui-même au commissariat d'Agde dans la soirée du 2 décembre."

Il s’agit d’un ancien légionnaire déjà condamné à cinq reprises pour vol et recel. Ce jeune homme de 21 ans avait purgé sa peine en avril dernier. En état de récidive légale avec cette agression, il risque désormais jusqu'à 20 ans de prison. 

Son complice, âgé lui aussi de 21 ans et originaire de Frontignan, est un ancien fusilier commando de Mont-Marsan. Tous deux ont été présentés au parquet de Béziers en comparution immédiate, ce vendredi.

Ils resteront en détention provisoire jusqu’à leur procès prévu le 31 décembre 2020.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité justice