Un dangereux siphon sévit sur l'étang de Thau à cause d'une inversion des courants

Un étrange phénomène est en cours dans l’étang de Thau, près de Sète dans l’Hérault : les courants entre eaux douces et eaux saumâtres se sont inversés, créant au passage un siphon dangereux. A tel point que la préfecture maritime a interdit la navigation dans ce secteur très localisé.

L'étang de Thau, une immense lagune de l'Hérault.
L'étang de Thau, une immense lagune de l'Hérault. © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP

L’ « inversac » est un phénomène naturel exceptionnel : les courants entre eaux douces et eaux saumâtres se sont inversés à cause du manque de pluie, cet automne.

Cette inversion des courants a créé un « phénomène de siphon dont les remous sont visibles à la surface de l’étang au niveau de la zone de pénétration des eaux de l’étang dans la source sous-marine de la Vise » explique la préfecture de l’Hérault dans un communiqué.

 

Ce siphon est hyper dangereux !

Cellule communication préfecture maritime de la Méditerranée.

 

Depuis le 4 décembre, la préfecture maritime de la Méditerranée a interdit par arrêté la navigation à 100 mètres à la ronde autour du siphon: soit une petite zone de 3 hectares sur les 7000 que compte l’étang de Thau.

La zone interdite à la navigation et au mouillage est signalée par un cercle dans la zone bleue, à l'ouest de Balaruc-Les Bains, sur l'étang de Thau.
La zone interdite à la navigation et au mouillage est signalée par un cercle dans la zone bleue, à l'ouest de Balaruc-Les Bains, sur l'étang de Thau. © Préfecture maritime Méditerranée

En attendant la pluie

Ce phénomène naturel d’inversac, que l’on n'avait pas observé depuis six ans, est toujours en cours et devrait durer jusqu’ à ce qu’il pleuve suffisamment pour recharger les nappes phréatiques.

D’ici là, il est interdit de naviguer ou de mouiller sur cette zone de 3 hectares :

Pour des raisons de sécurité, les usagers de la lagune (navigateurs, plongeurs, pêcheurs, baigneurs...) doivent éviter ce secteur.

Préfecture de l’Hérault.

Résurgences d’eau souterraines sur la commune de Balaruc

C'est ce même phénomène qui a provoqué des résurgences d'eaux souterraines à Balaruc-les-Bains. Le week-end dernier, plusieurs habitants du centre-ville de cette commune ont vu de l'eau monter du sous-sol et inonder leurs caves et leurs maisons.

Cette eau vient de la nappe d’eau douce, elle déborde dans les habitations à cause de l’inversion des courants selon Claudine Lamotte, hydrogéologue au BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) à Montpellier qui s'est rendue sur place. 

"En temps normal, la source d'eau douce qui passe sous la commune se jette dans l’étang de Thau mais actuellement elle ne peut plus, car il y a à la sortie comme un bouchon d'eau salée, si bien que l'eau repart dans l'autre sens et le niveau de la nappe monte, on appelle ça l'inversac ". a-t-elle expliqué à nos confrères de France Bleu Hérault. 

 Ce vendredi, selon la mairie de Balaruc-les-Bains, l’eau était redescendue, il n’y aurait plus de maison inondées.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer nature environnement insolite littoral aménagement du territoire pêche économie