Grande opération de nettoyage à Sète : coup de propre dans les eaux du port

Ce week-end, la première "Navirade bleue" s'est tenue dans le port de Sète. Plus de 200 personnes ont passé les fonds marins au peigne fin pour retirer les déchets qui s'étaient accumulés : des bouteilles en verre, des pneus et de la ferraille ont été retrouvés.
La "Navirade bleue" se tient pour la première fois à Sète.
La "Navirade bleue" se tient pour la première fois à Sète. © Laurie Colinet / France Télévisions

En ce début de matinée, plus de 200 personnes s'activent à Sète. Aujourd'hui, c'est jour de nettoyage : associations, plongeurs et bonnes âmes sont invités à débarrasser les eaux du port des déchets qui les encombrent. 

Cette initiative, nommée "Navirade bleue", a été lancée par l'association Escale à Sète, qui a à coeur de protéger le patrimoine maritime et culturel de la commune héraultaise. C'est la première fois qu'elle est organisée.

Les ratisseurs des fonds marins sont accompagnés dans l'effort par des chanteurs, qui donnent de la voix pour les encourager : "Enlève, enlève-les ! Enlève les déchets !", scandent-ils. "On s'est dit qu'on allait mener une action de dépollution festive et engagée", sourit Wolfgang Idiri, directeur général d'Escale à Sète. 

"La pollution est vraiment très importante"

Pour quadriller au mieux la zone, la cinquantaine de plongeurs mobilisés s'est répartie sur trois secteurs. À l'aide de paniers de pêche, ils ont récolté les déchets à la pelle : bouteilles de verre, pneus, batteries, chaussures...

a fait peur parce qu'on voit que la pollution est vraiment très importante", confie un bénévole. "Ce sont des années et des années de saletés qui se sont déposées au fond des canaux."

Au fond de l'eau, de nombreuses bouteilles en verre étaient entassées.
Au fond de l'eau, de nombreuses bouteilles en verre étaient entassées. © Laurie Colinet / France Télévisions

Ce constat attriste un autre plongeur. "Il y a une grosse action à faire pour que cela cesse. Car des ramassages comme ça, on peut en faire tous les mois : on trouvera toujours le même volume de déchets." 

Les trouvailles des plongeurs ont été entreposées sur des bateaux, puis véhiculées jusqu'à un point de collecte. Résultat des courses en fin de matinée : 20 m3 d'encombrants, 8 m3 de pneus, 1 m3 de ferraille et 5 000 mégots de cigarette ramassés. 

Je m'en doutais un peu que ça allait être une poubelle. Mais les gens ont répondu présent et on a senti que la sensibilité était là. Maintenant, il faudrait que ça devienne naturel de ne pas jeter.

Dorian Stento, participant et co-président de l'association "Notre Terre, la mer".

Plusieurs mètres cubes de pneus et de ferraille ont été trouvés.
Plusieurs mètres cubes de pneus et de ferraille ont été trouvés. © Laurie Colinet / France Télévisions

Les déchets, recyclés pour l'édition 2022 d'Escale à Sète

Afin de mettre l'accent sur la pollution en mer, les détritus collectés seront triés puis réutilisés. "Ils vont être valorisés par des associations de recyclage et des artistes. Ces créations seront ensuite exposées pour Escale à Sète 2022", détaille Wolfgang Idiri.

Pour lui, cette initiative originale est une bonne façon de sensibiliser le public à la préservation de l'environnement. "On est dans une zone touristique. Il y a beaucoup d'amoureux de la mer ici et il est important de la respecter," conclut le directeur général d'Escale à Sète. 

L'événement se tiendra au printemps prochain, du 12 au 18 avril 2022.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement déchets ménagers société social mer nature méditerranée écologie