• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : l’association Dromasud obligée de déménager car implantée sur un site classé

L'association Dromasud propose principalement des balades à dos de dromadaires - février 2017 / © France 3 LR
L'association Dromasud propose principalement des balades à dos de dromadaires - février 2017 / © France 3 LR

L’association Dromasud, à Balaruc-le-Vieux, dont l’activité principale est la balade à dos de dromadaire, devra déménager avec ses bénévoles et ses animaux, avant le 31 mars. En cause, elle serait implantée illégalement sur un site classé depuis plusieurs années.

Par JM avec Bruno Pansiot-Villot

A Balaruc-le-Vieux, l’association Dromasud propose depuis 2011 de découvrir les grands camélidés et d'apprendre à monter les dromadaires avec des méthodes issues de l'équitation.

L'Etat a décidé désormais d'appliquer la loi littorale datant de 1987, cette loi qui vise à encadrer l'aménagement de la côte pour la protéger de l’urbanisation et permettre le libre accès au public sur les sentiers littoraux.

L’Etat envoie donc aujourd’hui l'association Dromasud en correctionnelle pour «construction, usage et activité illicite», car elle est implantée sur un site classé. Pour les bénévoles de l'association, c'est l'incompréhension :

Aujourd’hui on ne comprend pas pourquoi on ne nous a pas dit stop depuis le début, car quand on a commencé nos statuts stipulaient bien qu’on avait l’intention de créer un centre de loisirs avec de nombreux animaux.


En 2014, la nouvelle majorité municipale veut faire appliquer la loi sur son territoire. Tant pour Dromasud, que pour l'ensemble des particuliers ou professionnels, faisant l'objet d'une procédure judiciaire :


A l’époque je pense qu’il y a eu des maisons construites illégalement mais la loi n’était pas aussi rigide qu’aujourd’hui.
 

Le reportage de Bruno Pansiot-Villon, Delphine Aldebert et Jérôme Gaussen.

L’association peut poursuivre ses activités jusqu'à la fin du mois de mars. Passé ce délai, si elle n'a pas déménagé ou démonté son centre de loisir méhariste, elle encourt une astreinte de 30€ par jour, avant démolition.


Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions

Les + Lus