Hérault : l'épicerie solidaire de Gigean manque de bénévoles

Gigean (Hérault) - l'épicerie solidaire fait le plein de bénéficiaires - octobre 2019. / © F3 LR
Gigean (Hérault) - l'épicerie solidaire fait le plein de bénéficiaires - octobre 2019. / © F3 LR

A Gigean, au nord de Sète, on trouve un modèle particulier d'épicerie solidaire imaginé par l'association "Les anges de la rue". Elle a ouvert ses portes il y a 2 ans. Mais aujourd'hui, cette structure a multiplié par 10, le nombre de ses bénéficiaires. Il faut donc trouver des bénévoles.

Par Fabrice Dubault avec Jean-Michel Escafre


Tous les après-midis, l'épicerie "Les anges de la rue" fait le plein... à Gigean.

L'association aide 2.200 familles, soit 8.000 personnes qui ont du mal à joindre les 2 bouts. Pourtant, elles vont payer ce qu'elles achètent. A chaque fois, la même somme, 50 euros.. C'est à dire 6 fois moins que le prix réel de leur panier.
 

En moyenne, c'est 250 à 300€ d'économies à chaque fois, sur les repas du mois !


L'association a fait un constat : 25% des familles ne peuvent s'offrir des fruits et légumes de saison. Ici c'est l'une des priorités.

Les personnes aidées peuvent aussi acheter toutes sortes de produits pour la maison au tiers de leur valeur. Avantage, ici, le bénéficiaire vient sans justificatif, il se sent d'abord acteur d'une chaine solidaire...
 

Notre argent va participer à d'autres actions, on nous donne pas simplement... C'est pas la charité !


En 2019, l'association croule sous les dons de marchandises... hypermarchés mais aussi producteurs alimentaires. Elle s'est dotée de ses propres semi-remorques, elle en a 7 et de 3 camions frigorifiques pour réaliser les collectes.
 

On va chercher des dizaines de palettes à Bordeaux, Marseille ou Toulouse. On a une cinquantaine de bénévoles mais cela ne suffit pas. On a un travail monstrueux.


Les bénévoles ne se contentent pas de redonner le sourire, avant la distribution, ils se consacrent au tri des denrées alimentaires. La fraicheur doit aussi être garantie pour les bénéficiaires.
 


L’association "Les anges de la rue" a 2 ans


Elle s’est installée en 2017 dans la zone artisanale de la Clau à Gigean.

A l’origine, les membres de l’association voulaient se consacrer à l’accueil des SDF mais devant le succès de la distribution alimentaire aux personnes à faibles ressources, ils écoulent aujourd’hui des milliers de “paniers”.

Les 50€ versés par les bénéficiaires pour chaque panier compensent les frais de transports des denrées et les charges. Ils permettent aussi aux personnes aidées “d’acheter” en toute dignité et sans jugement.
Les anges de la rue développent ainsi l’économie circulaire et évitent le gaspillage.

Devant l’abondance de produits redistribués, l’association espère développer un système de camion frigo itinérant, qui irait au devant de la population rurale sans moyen de transport.

Elle souhaite aussi revenir à sa mission d’origine:  l'accueil des sans domicile notamment à bord d’un bus hôtel.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus