Cet article date de plus de 3 ans

Sète : 80 personnes rassemblées pour soutenir les détenus du centre de rétention administrative

Le collectif "ExCRAdition immédiate" se mobilise pour les 28 migrants détenus en ce moment dans le centre de rétention admnistrative (CRA) de Sète. Parmi eux, Moussa Kanté, Ivoirien expulsable vers l'Italie.
Les membres du collectif vont régulièrement recueillir la parole des migrants, enfermés dans le centre de rétention administrative de Sète.
Ce lundi 11 janvier, environ 80 personnes ont manifesté leur soutien à ces réfugiés.

Parmi les détenus, Moussa Kanté, 30 ans, qui a fui la guerre en Côte d'Ivoire en 2010. Pour les militants, son cas est exemplaire.

Francophone, il est d'abord passé par l'Italie.
Par conséquent, selon l'accord de Dublin, signé par les pays de l'Union Européenne, c'est dans ce pays que sa demande d'asile doit être examinée.
Peu importe qu'il ne parle pas la langue, qu'il soit bien accompagné en France et que l'Italie, placée sur la route maritime des migrants, soit débordée par les demandes.

Moussa Kanté s'est présenté à la préfecture de l'Hérault chaque fois que les autorités françaises le lui ont demandé. C'est là que le 24 mai dernier il a été arrêté et conduit au centre de rétention administrative de Sète.

Le jeune homme, électricien de formation, est expulsable vers l'Italie dès ce mardi matin 12 juin.

durée de la vidéo: 01 min 52
Rassemblement en soutien aux réfugiés détenus au centre rétention de Sète ©F3 LR

Revoir Dimanche en politique, spécial crise des migrants.
dimanche en politique 2 ans après crise migrants ©F3 LR


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration manifestation économie social solidarité