Cet article date de plus de 3 ans

Sète : la construction d’une marina pour yachts de luxe inquiète les riverains

Une société américaine de yachts de luxe souhaiterait s’implanter dans le centre ville de Sète. Mais sur l’île singulière, cela ne fait pas l’unanimité. Les riverains s’inquiètent des contraintes que pourraient entraîner l’installation de cette société au pied de leur immeuble.
Une marina pour yachts de luxe pourrait voir le jour sur le port de Sète, quai d'Alger - 11 novembre 2017
Une marina pour yachts de luxe pourrait voir le jour sur le port de Sète, quai d'Alger - 11 novembre 2017 © France 3 LR
Au port de Sète, il n’y a pas un bateau ce samedi sur le quai d’Alger. Mais dans un an, des yachts immenses pourraient bien venir s'y amarrer dans une marina qui prévoit d'accueillir 12 navires de luxe.

Le projet de l'établissement public régional qui gère le port a séduit des américains de Miami, la société IGY Marinas. Le port voisin de la Grande Motte considère le projet réaliste :

Pour la région je trouve cela très bien, et puis cela va faire travailler beaucoup de professionnels sur ces bateaux c’est certain.

Le reportage de Florent Hertmann et Valérie Banabera 

durée de la vidéo: 01 min 52
Sète : la construction d’une marina pour yachts de luxe inquiète les riverains ©France 3 LR

Quels impacts pour la ville de Sète ?



Mais à Sète, l'éventuelle implantation de cette marina inquiète certains habitants. Un collectif opposé à ce projet de construction de marina de luxe s’est constitué et une pétition en ligne a été crée. Ils réclament plus d'informations sur ce projet et sur ses éventuels impacts.

On se demande quelles répercutions cela va avoir à Sète, on se pose des questions par rapport à l’environnement aussi et puis on nous promet des emplois on se demande lesquels ?


Le collectif sera reçu en début de semaine par les responsables du port. Au même moment, une délégation sera en Floride pour rencontrer le groupe américain.
Il devrait investir 4 millions dans cette marina. Elle pourrait accueillir ses premiers yachts dès le printemps prochain.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ports économie transports transports maritimes finances manifestation social