Sète : le "Roquerols", un bateau-phare pour célébrer le centenaire de la naissance de Georges Brassens

Publié le
Écrit par Sylvie BONNET avec Cybèle PLICHART

Il s'est amarré aux quais de Sète en février pour célébrer cette année les cent ans de la naissance de l'enfant du pays, Georges Brassens. Quand la situation sanitaire le permettra, le "Roquerols", bateau-phare de 44m, accueillera concerts et colloques en hommage au chanteur amoureux des navires.

22 octobre 1921-22 octobre 2021. Georges Brassens aurait eu 100 ans cette année. Et pour célébrer cet anniversaire, Sète, sa ville natale et son port d'attache, a fait venir un bateau très particulier, un vaste "bateau-phare" où seront organisés concerts, conférences et colloques. Les festivités devaient débuter le 23 avril, date de la Saint-Georges, mais crise sanitaire oblige, il faudra sans doute patienter d'avantage.

Un bateau-phare de 1939

Il a fallu une douzaine d'heures de remorquage depuis Marseille. Le navire du centenaire Brassens, rouge vif et long de 44 mètres, ne passe pas inapercu à Sète. D'abord amarré au quai d'Alger avant de rejoindre le quai du Maroc, ce bateau-phare a été construit à Londres en 1939. Avec leur mât surmonté d'un phare, ces navires étaient alors ancrés aux abords des zones dangereuses pour indiquer les bancs de sable, les récifs ou les passes difficiles. Après avoir sillonné la mer du Nord et joué les bateaux-musées, ce bateau-phare devient le temps du centenaire un véritable bateau-spectacle. 

"Roquerols" en hommage à un amoureux de l'étang de Thau

"Roquerols, ça signifie beaucoup pour les Sétois, et surtout pour Georges Brassens" explique Jeanne Corporon, adjointe à la culture de la ville de Sète. "Déjà quand il était tout jeune il aimait beaucoup l'étang. Et quand il a gagné assez d'argent, il s'est acheté son bateau". 

Brassens allait accoster sur "Roquerols", ce rocher avec son phare au milieu de l'étang de Thau. Il plongeait et il "faisait des moules" comme on dit chez nous, c'est à dire qu'il ramassait des coquillages!

Jeanne Corporon, adjointe Culture ville de Sète

Un phare pour une étoile

Au quai d'Alger, une quinzaine d'entreprises travaillent sur ce mastodonte de 550 tonnes et de 20 mètres de hauteur. Malgré les incertitudes sur la date de début des festivités, il faut que le bateau-phare soit prêt. Et sa transformation en bateau-spectacle nécessite de nombreux aménagements.

"C'est avant tout LE lieu de convivialité de ce centenaire donc il sera vraiment orienté sur une partie spectacle vivant avec une scène, un restaurant..." détaille le régisseur d'exploitation, Adrien Cordier. Et le phare prend toute sa symbolique dans l'évênement. 

 C'est aussi l'idée du phare, du rayonnement, de la mise en lumières des artistes qui pourront se produire ici".

Adrien Cordier, Régisseur d'exploitation

Les évènements se concentreront sur la deuxième partie de l’année avec en point d’orgue la date anniversaire du 22 octobre 2021 où carte blanche a été donnée à François Morel pour organiser un spectacle en lien avec la Scène nationale, Théâtre Molière.

 

Le reportage de Cybèle Plichart et Franck Detranchant sur le bateau-phare, cet hommage flottant à l'artiste anarchiste dont la "mauvaise réputation" n'était pas qu'une chanson mais qui reste si intimement lié à la ville de Sète.

2021 marque également le 40ème anniversaire de la mort de Georges Brassens, disparu trop tôt à l'âge de 60 ans.