• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Sète: Loïc Pochet, le marin volant ou l'aventurier des mers et du ciel

L'ancien skipper va traverser l'Atlantique sud sur son hydravion en construction dans les ateliers du lycée Charles Alliès à Pèzenas. / © France 3 LR
L'ancien skipper va traverser l'Atlantique sud sur son hydravion en construction dans les ateliers du lycée Charles Alliès à Pèzenas. / © France 3 LR

Ancien skipper professionnel, Loïc Pochet a écumé les grande courses comme la route du Rhum dans les années 90. Aujourd'hui, à 54 ans, le sétois réalise son autre rêve: voler. Voler avec un hydravion de poche et traverser l'Atlantique.

 

Par C.A

La passion de la mer a conduit cet isérois à s'installer à Sète. Très jeune, il apprend avec les plus grands marins de la planète, Alain Colas, Olivier de Kersauzon, ou encore Michel Malinovski.
En 2007, il se lance dans une nouvelle folle aventure, traverser l'Atlantique nord sur un ULM hydravion. Mais un crash au Groenland sur la banquise par -45 degrés met un terme prématuré à l'aventure.

7 ans plus tard, à 54 ans le marin volant repart avec un nouveau projet et une nouvelle machine...
C'est dans Les ateliers de plasturgie du Lycée Charles Alliès à Pézenas que le "Calamalo 2" est en train de voir le jour.

Je me sens toujours sportif de haut niveau. Dès que je peux, je navigue ou bien je décolle avec une machine, j'ai cette curiosité des aventuriers. Loïc Pochet marin volant, constructeur de l'hydravion "Calamalo"

Un reportage de Laurent Beaumel et Franck Detranchant


Sète (34) : Loïc Pochet, le marin volant ou l'aventurier des mers et du ciel
Ancien skipper professionnel, Loïc Pochet a écumé les grande courses comme la route du Rhum dans les années 90. Aujourd'hui, à 54 ans, le sétois réalise son autre rêve: voler. Voler avec un hydravion de poche et traverser l'Atlantique. - France 3 Occitanie - Un reportage de Laurent Beaumel et Franck Detranchant

Le premier vol d'essai de "Calamado 2" est prévu d'ici 2 ans.

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus