Un aigle de Bonelli relâché après avoir été soigné, il avait été criblé de plombs

Publié le
Écrit par Armelle Goyon .

Un aigle de Bonelli a retrouvé sa liberté, jeudi matin, dans l’Hérault. L’oiseau avait été recueilli blessé au Centre de sauvegarde de la faune sauvage, piloté par la Ligue de protection des oiseaux (LPO), à Villeveyrac, près de Sète. L’aigle avait reçu sept plombs dans le corps.

Ce jeudi 19 janvier dans la matinée, la Ligue de la Protection des Oiseaux de l'Hérault a relâché un aigle de Bonelli. Une femelle adulte, qui était au centre régional de sauvegarde de la faune sauvage à Villeveyrac depuis trois mois. Victime de braconnage, l'oiseau est arrivée blessé par sept plombs de chasse et ne pouvait plus voler. 

Après plus de trois mois de soins, plusieurs séances de mécanothérapie et de rééducation en grande volière, les soigneurs du centre et les membres de la LPO ont décidé de le relâcher dans le nord du département.

 Pour suivre son périple, une balise a été posée sur son corps.

 "Elle est en pleine forme ! " 

L'aigle, une femelle, a été amenée dans une cage en haut d'une colline, avant que les membres de la clinique spécialisée lui ouvre la porte de la cage. Elle s'est alors envolée directement sous les yeux émerveillés des personnes présentes. 

Elle est partie "très, très rapidement", explique l’association de protection des oiseaux, dans la vidéo de son envol, diffusée jeudi matin en direct sur sa page Facebook. "Elle est en pleine forme ! Parfois, ils se posent plusieurs minutes, avant de partir, mais là, elle était visiblement pressée de retrouver sa liberté."

Selon la LPO, l'aigle de Bonelli, cousin de l'aigle royal, est en danger critique d'extinction en Occitanie et en PACA. Il ne reste que 44 couples en France, dont huit dans l'Hérault. Depuis 1999, cette espèce fait l'objet d'un plan national d'action visant à préserver et à augmenter les populations. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité