Cet article date de plus de 6 ans

Inquiétude pour l'emploi des salariés d'Areva Melox à Marcoule

Des salariés de l'usine Melox Areva à Marcoule dans le Gard étaient rassemblés, jeudi, devant le site nucléaire. Ils craignent des suppressions d'emplois car le groupe français doit annoncer, début mars, un plan d'économies, suite à ces mauvais résultats de 2014.
Codolet (Gard) - rassemblement des salariés de l'usine Melox de Marcoule - 12 février 2015.
Codolet (Gard) - rassemblement des salariés de l'usine Melox de Marcoule - 12 février 2015. © F3 LR

Assemblée générale chez Areva NC et rassemblement devant l'entreprise Melox de Marcoule, jeudi. Les signes d'inquiétude se multiplient parmi les salariés d'Areva.

Sur le site gardois de Marcoule, ils sont 3.000 à travailler pour le géant français du nucléaire. Des salariés qui ne veulent pas payer pour les erreurs stratégiques commises par les directions successives.
En 2014, Areva a perdu près de 3 milliards d'euros et prépare un important plan d'économies.

Mal être, incertitude, l'angoisse des salariés d'Areva ne repose aujourd'hui que sur des rumeurs.

La direction d'Areva annoncera les grandes lignes de son plan d'économies, le 4 mars prochain.

Codolet (30) : inquiétude pour l'emploi sur le site Areva de Marcoule

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation emploi entreprises nucléaire environnement