• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La véritable récompense de Paco Ureña

Savoir engranger les muletazos prolongés et rondement conduits, mettre tout le public d'accord et aller chercher une grande porte: l'immense mérite de Paco Ureña à la San Fermin. / © Emilio Mendez
Savoir engranger les muletazos prolongés et rondement conduits, mettre tout le public d'accord et aller chercher une grande porte: l'immense mérite de Paco Ureña à la San Fermin. / © Emilio Mendez

Les six toros de la ganaderia de José Escolar Gil peuvent se définir ainsi: les numéros 3 et 6, abordables et comestibles. Le reste, difficiles, impossibles ou criminels. Le mieux loti, le seul, fut Paco Ureña sur lequel on doutait encore. Maintenant, on ne doute plus. Ce torero est un grand.

Par Vincent Bourg

samedi 11 juillet 2015
Feria de San Fermin 2015.  Cinquième corrida de l'abono.
Plaza de Toros de Pamplona.18h30.

Francisco Marco : silence et silence
Paulita » : silence et silence
Paco Ureña : une oreille et une oreille
Sortie en triomphe de Paco Ureña, la 3ème de cette feria, après Lopez Simon, mardi dernier et Miguel Abellan, avant-hier.
Six toros de José Escolar Gil, de carcasses irrégulières (de 515 à 580 kg ; moyenne : 543) plus un sobrero de même étiquette (1er Bis ; 555 kg), tous armés astifinos. Treize piques et une chute, au total. Comestibles le 3ème et l’ultime ; les autres, venimeux ou pire.
Complet. 26°1. Le vent frisquet de 20h.
Encierro du matin: durée, 2'27". Neuf blessés, quatre par cornada. Le plus sérieux (pronostic "grave") est un américain (34 ans) de Philadelphie, pris peu avant l'entrée à la plaza.
San Fermin cinq
Juan Leal, nous donne ses impressions de la 5ème corrida de Pampelune. Images, Maurice Berho.
 

Sur le même sujet

Béziers : Jacques Rançon avoue le meurtre d'Isabelle Mesnage dans la Somme en 1986

Les + Lus