Languedoc-Roussillon : soupçons de surfactures pour les déménagements de personnels militaires

Une information judiciaire a été ouverte à Marseille sur un système de surfacturations présumé entre des sociétés de déménagement et des personnels militaires dans le sud de la France. Les faits concerneraient notamment des militaires de casernes du Languedoc-Roussillon.

Selon l'AFP, la justice soupçonne des prestataires locaux de surfacturer leurs prestations au préjudice du ministère de la Défense, et l'octroi d'avantages en nature à des complices présumés en interne.
La section de recherches de la gendarmerie de Marseille est chargée de l'enquête et l'affaire est instruite par un magistrat du pôle économique et financier de Marseille, les sièges sociaux des entreprises concernées se situant dans la région. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice