Donald Marcus, compagnon de Patricia Wilson disparue en 2012, est revenu s'installer en Aveyron

Publié le Mis à jour le
Écrit par Michel Pech

Donald Marcus habite maintenant dans la maison de Vabre-Tizac, maison qu'occupait Patricia Wilson en 2012 lorsqu'elle a disparu. Pendant plus d'un an, les autorités lui avaient interdit de pénétrer dans ce qui est considéré comme "un lieu de crime".

Donald Marcus s'était installé avec Patricia Wilson en Aveyron en 2008.
Malade, il a dû rentrer en Angleterre pour se faire soigner et c'est là qu'il a appris la disparition de sa compagne.
Il était revenu à Vabre-Tizac en été 2013 avec la tante de Patricia mais les autorités françaises avaient refusé de le laisser entrer dans la maison considérée encore, un an après la disparition, comme un lieu de crime.
Il est persuadé que Jean-Louis Cayrou, le jardinier de Patricia et amant de celle-ci, est bien le meurtrier. Il reproche à la police française de ne jamais l'avoir entendu.

Jean-Louis Cayrou détenu depuis le début de l'affaire, attendant le procès, a déjà demandé 3 fois sa remise en liberté, en vain. Brièvement relâché en 2013, il a été replacé en détention peu après. Son avocat a fait appel de cette décision qui a été examinée ce mardi par la cour d'appel de Montpellier.
La cour rendra sa décision le 16 septembre prochain.

Rappel des faits : la disparition de Patricia Wilson
Patricia Wilson a disparu depuis le 17 août 2012, probablement victime d'un homicide. Des traînées de sang ont été retrouvées dans et à l'extérieur de sa maison à l'écart de Vabre-Tizac, village de 441 habitants au sud-est de Villefranche-de-Rouergue.

Cette ancienne cadre dans la publicité, âgée de 58 ans au moment de sa disparition, s'était séparée de son compagnon un an plus tôt, puis avait entretenu une relation intime avec Jean-Louis Cayrou, son jardinier, avant de rompre.

Une série d'éléments matériels semblent accuser ce dernier, notamment la découverte de l'ADN de Patricia Wilson sur un tendeur retrouvé dans la voiture du jardinier ou sur une lampe frontale tachée de sang. L'examen médical pratiqué sur lui avait également révélé de nombreuses griffures sur le corps et une blessure à la main. Jean-Louis Cayrou nie tout en bloc.

Vidéo : le reportage de Floréal Torralba et Dominique Cantrelle
durée de la vidéo : 01min 59
Donald marcus est revenu dans la maison de Patricia ©INA