• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

[Feuilleton] En immersion avec les éleveurs bovins dans le Tarn et l'Aveyron

© Sylvain Duchampt / France 3 Midi-Pyrénées
© Sylvain Duchampt / France 3 Midi-Pyrénées

La filière de l'élevage bovin est touchée de plein fouet par la crise. Les éleveurs et les producteurs de lait du Tarn et de l'Aveyron ne sont pas épargnés. En cause notamment les prix de la grande distribution. Nous avons voulu comprendre quelles sont leurs difficultés. Un feuilleton en 5 volets.

Par Emmanuelle Gayet

Les temps sont durs pour les éleveurs bovins et les producteurs de lait de la région. Les prix d'achat imposés par la grande distribution sont pointés du doigt par les agriculteurs. Ils travaillent plus et gagnent de moins en moins bien leur vie.
Ils rencontrent presque tous des difficultés financières. Certains regrettent même leur choix de vie professionnelle et personnelle.
► C'est le cas Daniel Edmond, un petit éleveur.
En immersion avec les éleveurs bovins (1/5)

De plus en plus d'enfants d'éleveurs refusent de reprendre l'exploitation familiale. Ceux qui ont accepté font aujourd'hui face à la fin des quotas européens et à des investissements de plus en plus lourds.
Nicolas Bellières, 21 ans, s'est installé aux côtés de son père en 2014 au sein de l'exploitation familiale dans le Tarn avec plein d'ambitions. Il envisage déjà d'abandonner l'activité laitière.
 

En immersion avec les éleveurs bovins (2/5)

► Cours bas des viandes, effritement des exportations vers l’Italie, embargo russe, baisse drastique du cours des céréales, renforcement des normes environnementales entraînent ces exploitations dans des situations difficiles. Francis Rouquette, dans le Tarn, est l'un d'entre eux. Cet éleveur de vaches limousines passionné par son métier est touché par la morosité économique et l'accumulation de la réglementation. Il fait pourtant face ne laissant rien paraître de ses difficultés.
 

En immersion avec les éleveurs bovins (3/5)

► Annick Dujardin donne des conseils aux agriculteurs. Elle se rend chez Francis Rouquette inquiet du manque d'herbe. Selon les chiffres du ministère de l'agriculture un éleveur bovin gagne en moyenne 15900 euros brut par an (2014). En un an leur revenu ont baissé de 14%.
 

En immersion avec les éleveurs bovins (4/5)

Une catégorie d'éleveur semble s'en sortir mieux que les autres. Ce sont les éleveurs de label ou de signes de qualité. En 2013, ils représentaient à peine 3 % de la viande produite en France. Parmi eux, Patrick Gairarde près de Cordes sur Ciel dans le Tarn. Eleveur de label rouge de veaux de l'Aveyron et du Segala, il arrive aujourd'hui à vivre correctement de son métier et à s'accorder des vacances et du temps libre, comme tout le monde.
 

En immersion avec les éleveurs bovins (5/5)

Un feuilleton proposé par Sylvain Duchampt, Emmanuel Fillon, Nicolas Bonduelle et Eve Ducau.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus