L'hôpital de Millau placé sous l'autorité financière de l'Agence Régionale de Santé

Depuis le 15 octobre dernier, l'hôpital de Millau dans l'Aveyron est placé sous l'autorité financière de l'ARS (l'Agence Régionale de Santé). En cause, un déficit budgétaire de 21 millions d'euros. Les syndicats dénoncent une mise sous tutelle. 

On appelle cela pudiquement un dispositif de crédit limitatif. En clair, l'hôpital de Millau ne peut plus engager de dépenses sans l'accord de l'ARS (l'Agence Régionale de Santé). Depuis le 15 octobre dernier en effet, l'établissement est placé sous l'autorité financière de l'agence. 
A l'origine, un déficit budgétaire qui se creuse d'année en année, jusqu'à atteindre aujourd'hui 21 millions d'euros.
Les syndicats des personnels de santé dénoncent une mise sous tutelle. L'activité ne baisse pas, selon eux mais l'établissement ne serait pas aidé à la mesure de ses besoins.

Le maire de Millau, par ailleurs président du conseil de surveillance de l'hôpital, se veut plus rassurant sur à cette mesure, selon lui, provisoire.

Voir ici le reportage de Mathilde de Flamesnil et Régis Dequeker, de France 3 Quercy-Rouergue : 

Pour cause de déficit budgétaire, l'hôpital de Millau est placé sous l'autorité financière de l'Agence Régionale de Santé.