• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les Millavois, craignant la fermeture de leur maternité, se sont fortement mobilisés

De nombreux citoyens accompagnaient les professionnels de santé / © Mathilde de Flamesnil France 3
De nombreux citoyens accompagnaient les professionnels de santé / © Mathilde de Flamesnil France 3

Ils étaient près de 800 ce lundi matin devant la mairie de Millau. Syndicats, personnel hospitalier et usagers de l'hôpital estiment qu'à terme la maternité fermera. De son côté, l'ARS dément toute intention de fermeture.  

Par Michel Pech

Près de 800 manifestants ce matin devant la mairie de Millau. Syndicats, personnel hospitalier et usagers de l'hôpital sont venus défendre la maternité qui est, selon eux, menacée de fermeture.
Au même moment en mairie se tenait une réunion sur le sujet entre l'Agence régionale de Santé et les élus locaux.
Monique Cavalier, Directrice générale de l’ARS de Midi-Pyrénées, a présidé cette réunion.
Commencée à 9h30, la rencontre a duré jusqu’à 11h. 
Dans la rue, les orateurs se succédaient pour dénoncer la menace de désert médical.
Les habitants sont inquiets et ulcérés / © Mathilde de Flamesnil France 3
Les habitants sont inquiets et ulcérés / © Mathilde de Flamesnil France 3
L'ARS a toujours démenti cette fermeture
Info, intox... Les rumeurs sur la fermeture programmée au 28 mai 2016 de la maternité de Millau, dans le sud-Aveyron, ont été démenties ce lundi 8 juin par un communiqué de l'Agence Régionale de Santé (ARS) de Midi-Pyrénées.
Tout semble parti d'un courrier qui demande au centre hospitalier de Millau de préparer un dossier pour le renouvellement de soins de la maternité qui arrive à échéance fin mai 2016.
Mais aussitôt, la mobilisation a démarré, ce courrier étant interprété comme une fermeture programmée. Une page facebook s'est même montée contre ce "projet" de fermeture.

Vidéo : le reportage de Mathilde de Flamesnil et Régis Dequéker
Pour conserver la maternité




Sur le même sujet

Des enseignants manifestent avec les "gilets jaunes"

Les + Lus