Rodez : une enquête pour “favoritisme et trafic d'influence” autour de la construction du Musée Soulages

L'extérieur / © Rouzane Avanissian / France 3 Midi-Pyrénées
L'extérieur / © Rouzane Avanissian / France 3 Midi-Pyrénées

Le parquet de Rodez confirme l'information révélée par nos confrères de Midi-Libre selon laquelle une information judiciaire a été ouverte en 2013 pour "favoritisme, trafic d'influence, complicité et recel" dans le cadre de la construction du musée Soulages. 

Par Fabrice Valery

Une information judiciaire a été ouverte en mars 2013 par le parquet de Rodez pour "favoritisme, trafic d'influence, complicité et recel" dans le cadre du marché de construction du Musée Soulages. L'information révélée ce jeudi par Midi Libre a été confirmée par le procureur de la République à Rodez, qui n'a pas voulu s'exprimer davantage sur le sujet.

D'après Midi-Libre (lien payant), c'est à la suite d'écoutes téléphoniques liées à une affaire de corruption instruite à Bordeaux en 2011, que les enquêteurs ont entendus des propos qui les ont alertés. Il était notamment question d'entente entre entreprises pour pouvoir décrocher des lots sur le chantier en contre-partie de "pourcentages" (NDLR : des commissions occultes). 

Le dossier a été transmis au parquet de Rodez qui a confié l'enquête au SRPJ de Toulouse : interrogés, deux des entrepreneurs qui ont été identifiés auraient affirmé aux enquêteurs, selon Midi Libre, qu'ils n'avaient pas donné suite à ces "propositions". 

Sur le même sujet

Les + Lus