Après l'attentat de Nice, les festivals de l'été sont placés sous haute surveillance en Occitanie

Pour assurer la sécurité des festivaliers et celle des artistes, les organisateurs des festivals de l'été ont monté d'un cran leurs dispositifs de surveillance. Préfectures, municipalités, forces de l'ordre et organisateurs ont travaillé main dans la main. C'est le cas dans le Gers et de l'Aveyron.

© France 3
Après l'attentat de Nice, les festivals de l'été ont revu leurs mesures de sécurité. C'est le cas dans le Gers et dans l'Aveyron. Ces derniers jours, les préfets de ces deux départements ont réuni l'ensemble des acteurs (mairie, forces de l'ordre et organisateurs) pour mettre en place un dispositif renforcé.

Dans le Gers, cela concerne les deux grands festivals de l'été : Jazz in Marciac (du 29 juillet au 15 août 2016) et Tempo Latino à Vic-Fézensac (du 28 au 31 juillet 2016). Dans l'Aveyron, c'est la sécurité d'Estivadas (du 21 au 23 juillet) qui a été renforcé.

Dans le Gers, les organisateurs font appel à des sociétés privées de surveillance qui travailleront en lien avec la police et la gendarmerie dont les effectifs sont revus à la hausse. Les accès à Vic-Fezensac seront sécurisés (comme pendant la feria) avec également de la vidéosurveillance. À Marciac (32) et un peu partout, les contrôles des véhicules et des sacs seront plus stricts. À Rodez (12), des blocs de béton ont été installés pour bloquer les accès et empêcher le passage de véhicules.

Dans le Gers et l'Aveyron, les autorités appellent également les habitants et les festivaliers à la vigilance, leur demandant de signaler tout comportement suspect ou inhabituel.

En vidéo, le détail de ces dispositifs avec Karine Pellat :
durée de la vidéo: 02 min 03
Après l'attentat de Nice, les festivals de l'été sont placés sous haute surveillance en Occitanie
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société festival culture jazz in marciac musique région occitanie