Aubrac : le temps de la transhumance

Sur l'Aubrac, la transhumance est l'occasion d'une fête populaire. / © Mathide de Flamesnil
Sur l'Aubrac, la transhumance est l'occasion d'une fête populaire. / © Mathide de Flamesnil

C'est la fête de la transhumance, dimanche 28 mai, sur le plateau de l'Aubrac. Une tradition ancestrale devenue un rassemblement populaire et festif...

Par Marie Martin

Elles parcourent entre 15 et 70 kilomètres pour atteindre les hauts plateaux de l'Aubrac, à 1 300 mètres d'altitude...
Chaque année, à la même période, les vaches de l'Aubrac quittent leurs exploitations pour la grande transhumance. Et les grands espaces où elles resteront jusqu'à l'automne.

Depuis 34 ans, la transhumance de l'Aubrac est devenue un rituel, une fête populaire. Les vaches, issues de huit troupeaux différents, sont décorées de couleurs vives et les amoureux de la marche font eux aussi le parcours, avant de se retrouver dans le village d'Aubrac. 

L'Aubrac, situé sur les trois départements de l'Aveyron, du Cantal et de la Lozère, s'étend sur plus de 2500 km², de 800 à 1470 mètres d'altitude. Le village d'Aubrac, « Alto Braco » ou « lieu élevé », 1 300m d'altitude, est situé au cœur du Plateau, berceau de l'élevage de la race bovine où l'environnement naturel est particulièrement préservé. 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus