Le nez d'un Airbus A319 détruit par un orage de grêle

Le nez de l'Airbus a été totalement détruit / © La Reppublica
Le nez de l'Airbus a été totalement détruit / © La Reppublica

L'appareil d'Alitalia qui effectuait la liaison entre Rome et Milan a dû faire un atterrissage d'urgence. C'est la deuxième fois en quelques jours qu'un Airbus perd son nez dans un orage de grêle.

Par Fabrice Valery

Grosse frayeur mercredi 19 août pour les passagers du vol Alitalia entre Rome et Milan. L'appareil, un Airbus A319, a traversé un orage de grêle et a dû faire un atterrissage à Naples. A leur descente d'avion, les passagers ont découvert que le nez de l'appareil était totalement détruit.
 / ©
/ ©
L'un des passagers a filmé l'orage avec son téléphone portable et photographié les dégâts sur l'avion : 
airbus grêle alitalia
C'est la deuxième fois en quelques jours qu'un Airbus est ainsi victime d'un orage de grêle : le 8 août, un A320 de Delta Airlines a connu le même sort aux Etats-Unis dans un vol entre Boston et Salt Lake City. 

Chez Airbus à Toulouse, on estime que la concomittance de ces deux événements est le fruit du hasard. L'été il y a plus de vols et la probabilité de voir ce type d'incidents est plus grande. L'avionneur rappelle que les pilotes évitent habituellement de se retrouver au coeur de tels phénomènes météo.
Airbus indique également que le nez des avions, qui contient des appareils techniques, sont renforcés mais que la force de certains phénomènes météo peut les détériorer. Chez Airbus on fait aussi remarquer que dans les deux cas les pilotes ont pu poser leurs appareils sans encombre malgré les déteriorations. 

Sur le même sujet

Meurtre de Prescillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus