Cahors : inquiétudes et débrayage chez l'équipementier électrique MAEC

La MAEC, Manufacture Appareillage Elect Cahors, dans la tourmente. Une intersyndicale rassemblant la CGT, FO, la CGC et la CFDT appellait à un débrayage ce jeudi 2 juillet pour dénoncer des conditions de travail dégradées. 150 salariés sur les 389 du site ont répondu à cet appel.
 

Débrayage des salariés devant les locaux de la Maec
Débrayage des salariés devant les locaux de la Maec © E.M/FTV
Ce jeudi 2 juillet une partie des salariés a débrayé devant les locaux dans la zone industrielle de Regourd à cahors. C'est à l'appel de l'intersyndicale rassemblant la CGT, FO, la CGC et la CFDT, que 150 salariés se sont rassemblés pour dénoncer des conditions de travail dégradées.
 

Que dénonce l'intersyndicale ?

Depuis le mois d'octobre 2019, les conditions de travail se seraient fortement dégradées pour les salariés de la la MAEC. Dans un tract distribué ce jeudi, l'intersyndicale dénonce :L'intersyndicale dénonce l'absence de volonté de la Direction d'ouvrir une négociation sur l'accord d'interresssement.

Vers un plan de licenciements ?

Après une première vague de ruptures conventionnelles, une dizaine, en novembre dernier, et une autre prévue prochainement, les syndicats redoutent aujourd'hui un plan de licenciements plus massif. Le site de Cahors de la MAEC serait bénéficiaire mais la Direction ferait le choix de renflouer les autres sites du groupe.

Un "accord de performance collective" en 2018

En 2018, un  « accord de performance collective » avait permis de faire face à une situation économique compliquée avec une concurrence accrue sur les marchés traditionnels. Avec notamment l'envolée des prix des matières premières. La Direction avait demandé aux salariés de faire plus d'heures avec une compensation financière partielle. De son côté, la Direction s'était engagée à investir dans les outils de production et la formation.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie grève social société licenciement emploi
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter