Crise aéronautique : Figeac Aéro vend à Latécoère son usine mexicaine

Publié le

Le sous-traitant aéronautique lotois annonce un accord avec Latécoère pour la vente de son usine construite en 2017 au Mexique.Un site qui fabrique des portes pour le Boeing 787 Les difficultés rencontrées par cet appareil sont à l'origine de cette décision.

L'aventure mexicaine n'est pas terminée pour Figeac Aéro, mais un chapitre se referme. Le sous-traitant aéronautique de Figeac (Lot) revend au groupe Latécoère son usine ouverte en 2017 à Hermosillo au Mexique. Un site qui fabrique une partie des portes du Boeing 787. L'opération doit se concrétiser d'ici à la fin de l'été 2022.

C'est une conséquence de la crise industrielle qui a secoué le constructeur américain Boeing. Les problèmes de fabrication du B787 ont eu raison de cette aventure. La cadence de construction de l'avion américain a été réduite de 50%. Directement impactée, l'activité a fortement chuté dans l'usine mexicaine de Figeac Aéro.

Une autre usine mexicaine plus petite pour Figeac Aéro

Le sous-traitant lotois reste toutefois présent au Mexique, avec le rachat au groupe américain Kaman Aerospace d'une usine plus modeste. Ce site est spécialisée dans les pièces pour l'aéronautique civile et militaire.

Un redimensionnement qui permet à Figeac Aero de rester au Mexique, à proximité des Etats-Unis et de son client Boeing.

Ces deux opérations permettront au groupe (Figeac Aéro) de se repositionner au Mexique, au travers d'un schéma plus agile et compétitif, afin de répondre aux besoins de l'ensemble de nos clients et accentuer notre développement commercial en Amérique du Nord. 

Jean-Claude Maillard, PDG de Figeac Aéro

Par ailleurs, le groupe Figeac Aéro vient de se restructurer financièrement, avec une augmentation de capital de plus de 53 millions d'euros grâce au fonds Tikehau Ace Capital.